france's soccer coach deschamps attends the uefa euro 2016 qualifying draw in nice
france's soccer coach deschamps attends the uefa euro 2016 qualifying draw in nice © reuters

Pour les Bleus, le moment de vérité se rapproche. Quelles équipes arriveront-elles à éliminer ? Jusqu'où iront-ils ? Une chose est sûre, l'équipe de France de Didier Deschamps mise beaucoup sur ce Mondial au Brésil, et comptent bien créer la surprise.

Le premier adversaire, ce sera le Honduras, dimanche prochain. A priori, rien d'insurmontable. Mais chez les supporters des Bleus, il y a toujours cette petite angoisse de la contre-performance, de la déception, comme lors du dernier Mondial en Afrique du Sud où l'équipe de France était tombée de son piédestal.

Cette fois, les Bleus sont entourés d'une certaine aura. Les matches de préparation se sont bien passés, avec en guise de hors-d'oeuvre pré-Mondial, une victoire écrasante (8-0) contre la Jamaïque. Le public est derrière eux : "L'image, c'est gagné", lance (soulagé) Noël Le Graët, le président de la FFF.

Reste le sport. Et là, le premier match contre le Honduras sera l'épreuve du feu. Le groupe, privé de Ribéry, devra très vite rassurer... Ou replonger ses supporters dans l'inquiétude.

Les Bleus sont bien installés en attendant le début du Mondial
Les Bleus sont bien installés en attendant le début du Mondial © IDÉ
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.