Gastronome
Gastronome © Radio France / Veronique Julia

Une entreprise condamnée à la fermeture et reprise à la dernière minute. C'est Gastronome, spécialisée dans la découpe et la transformation de volaille à Luché-Pringé, commune de 1 600 habitants dans la Sarthe. Résultat : 159 emplois sauvés.

Le 30 avril dernier, les 159 salariés de Gastronome avaient prévu d'organiser un pot d'adieu dans leur usine. Pot d'adieu qui s'est finalement transformé en barbecue festif.

Il faut dire que beaucoup sont rentrés ici sans diplôme, formés sur le tas dans l'entreprise. La plupart y ont fait toute leur carriere. Moyenne d'age, 47 ans, ancienneté moyenne, 21 ans.

Dans cette région, le sud de la sarthe, ce qu'on appelle le canton du Lude, les chances de retrouver un emploi sont plutot rares, confirme Sebastien Besnardeau , le délégué syndical CGT .

24 sec

ZOOM 1/ Sébastien

Prenez Pascal. Il a 47 ans, 27 ans d'entreprise et pas de diplôme. Il est père de trois enfants, sa femme est également salariée chez gastronome. Si l'entreprise avait fermé, c'est toute la famille qui pouvait se retrouver au chômage ou reclassée sur un autre site beaucoup plus loin

20 sec

ZOOM 2/ Pascal

Une entreprise de cette taille, c'est toute la région qui en profite. La commune déjà : si Gastronome avait fermé, Luché-Pringé aurait perdu 73.000 euros de taxe chaque année, presque le tiers de ses rentrées fiscales. Pour compenser il aurait fallu augmenter les impots locaux. Soulagement aussi pour tous les commerces environnants...

Pour Annie , notamment, elle tient le petit resto du village.

20 sec

ZOOM 3/ Annie

L'avantage de Luché-Pringé, c'est que c'est un village rural qui vit aussi du tourisme. D'ou le maintien sur place de plusieurs commerces de proximité. Dans les villages voisins en revanche, il n'y a plus grand chose, comme en témoigneJean-Marc , boucher sur la commune depuis 20 ans.

19 sec

ZOOM 4/ jean marc

Et même si les commercants rencontrés à Luché-Pringé n'ont pas trop l'air de se plaindre, il y a quand même le sentiment ici qu'on est un peu laissé pour compte. C'est ce que ressent Paulette , elle est retraitée

28 sec

ZOOM 5/ Paulette

Et les élus ici, disent pourtant mettre les bouchées doubles pour compenser des missions que l'Etat n'assume plus. François Boussard est conseiller départemental UMP du canton du Lude.

29 sec

ZOOM 6/ françois boussard

Dans ce canton sarthois, ou le taux de chômage tutoie les 11 %, le FN a obtenu plus de 30% des suffrages aux élections départementales.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.