A Issoire, l’industrie fournit presque 40% des emplois et près de 5 000 salariés travaillent notamment pour l’aéronautique. Reportage dans la plus grande usine de la ville : Constellium, l’un des leaders mondiaux de l’aluminium haut de gamme où l'on fabrique des tôles en aluminium utilisées dans la construction des avions .

Laminage d'une tôle d'aluminium dans l'usine Constellium à Issoire
Laminage d'une tôle d'aluminium dans l'usine Constellium à Issoire © Constellium
Implantée à Issoire depuis la Seconde guerre mondiale, l'usine n’a cessé de s’agrandir. Elle s’étend aujourd’hui sur plus de 90 hectares et emploie 1.500 salariés. Constellium c’est un peu une ville dans la ville, une fois passé les barrières de sécurité, on circule en voiture entre les ateliers et les fonderies qui tournent à plein régime. Au cœur de l’usine, il y a le laminoir, l’un des plus grands au monde. C’est là que les blocs d’aluminium sont chauffés à plus de 400 degrés pour être transformés en tôle qui peuvent mesurées jusqu’à 36 mètres pour les ailes, de l’Airbus A380. **Laure Lescure est ouvrière, elle a été embauchée il y a tout juste un an** > Les tôles que je coupe servent pour les ailes et les carcasses des avions
Constellium produit chaque année 85 000 tonnes d’aluminium et le carnet de commande est bien rempli. L'entreprise travaille avec les plus grands avionneurs : Airbus, Boeing, Dassault et Bombardier. Depuis 2012, l’usine d’Issoire a créé plus d’une centaine d’emplois. Les embauches se sont accélérées avec la construction d’une deuxième fonderie qui produit un nouvel alliage, mélange d’aluminium et de lithium. **Cette technologie de pointe fait la fierté d’Olivier Leducq, le directeur de l’usine** > Notre alliage permet de réduitre le poids des pièces, donc celui des avions
Principal employeur de la ville, Constellium permet aussi de crééer des emplois indirects puisque entre les sous-traitants et les fournisseurs, l’usine travaille avec 350 entreprises dans la région. Il s’agit surtout de petites entreprises.__ Cyril Bory a grandi à Issoire. Pour lui, l’usine Constellium a toujours fait partie du paysage. Il a aujourd’hui 34 ans et il travaille dans la nouvelle fonderie de l’usine. **Cyril Bory** > Constellium c'est le poumon d'Issoire
Les habitants d’Issoire n’imaginent pas leur ville sans Constellium. Car ce serait un peu, disent-ils, comme Roméo sans Juliette.
lien image Issoire
lien image Issoire © Radio France
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.