L’affaire a fait scandale cet été... Zoom sur ces villes qui ont décidé de priver les enfants de chômeurs de cantine scolaire. Non pas parce que leurs parents ne peuvent pas payer, mais par manque de place. Les parents et les associations crient à la discrimination. 70 villes seraient concernées selon le journal L'Humanité. Des villes socialistes comme Poissy, Villeurbanne ou UMP comme Meaux, ou Bordeaux, la ville d'Alain Juppé.

Une enquête de Laetitia Saavedra.

Beaucoup d’associations dénoncent cette pratique.

La FCPE, la principale fédération de parents d'élèves, lance aujourd’hui, lundi 12 septembre, sur France Inter un appel pour dénoncer ces situations.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.