La première journée de mobilisation contre la réforme du code du travail, à l'appel de la CGT, ne fait pas l'unanimité auprès des syndicats.

Cela fait des jours que la CGT tracte et organise des réunions avec ses militants pour assurer une participation maximale au mouvement social ce mardi 12 septembre
Cela fait des jours que la CGT tracte et organise des réunions avec ses militants pour assurer une participation maximale au mouvement social ce mardi 12 septembre © Radio France / Hélène Fily

La CGT joue gros ce mardi pour la première journée de mobilisation contre la loi Travail. Le syndicat a lancé l'appel, choisi la date, mais peine à créer un front unifié contre les ordonnances de réforme du code du travail.

Si Solidaires, la FSU et une quinzaine d'organisations de jeunesse s'y associent, la CFDT et FO ont choisi de ne pas rejoindre le mouvement au niveau national. Une position qui leur vaut des divisions en interne.

Pour assurer le succès de la mobilisation, les militants de la CGT sont en ordre de bataille et tractent dès 7h du matin
Pour assurer le succès de la mobilisation, les militants de la CGT sont en ordre de bataille et tractent dès 7h du matin © Radio France / Hélène Fily

Alors pour s'assurer une participation maximale, la CGT travaille depuis plusieurs jours déjà pour mobiliser, en tractant dans les gares et autres lieux de passage dès 7h du matin. Hélène Fily est allée à la rencontre des syndicats.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.