Retour sur une première médicale qui n'a certainement pas fini de faire parler et pas seulement parce que c'est une première médicale. Il y a 15 jours, des médecins français franchissaient donc une nouvelle étape dans le domaine de la greffe : celle de la greffe partielle du visage. Une jeune femme recevait une partie du visage : le triangle formé par le nez, la bouche et le menton, prélevé sur une femme décédée quelques heures plus tôt. Plusieurs équipes médicales dans le monde s'y préparaient, et ce sont les Professeurs Devauchelle et Dubernard qui l'ont réalisée. Aujourd'hui comment va la patiente ? Quel avenir pour ce type de transplantation ? Cette première médicale suscite forcément un engouement médiatique important. Mais cette greffe, d'autant qu'il s'agit d'une transplantation au niveau du visage, est source d'intérêts encore plus importants, intérêts d'ailleurs dans tous les sens du terme : des photos choc sont très vite sorties dans la presse, de l'argent était en jeu et les contrats ont été négociés avant l'opération. Des premières mondiales médicales, il y en aura d'autres. Il sera sans doute difficile d'en organiser la communication médiatique. Un dossier de Danielle Messager, spécialiste des questions de santé à France Inter.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.