Les Roms en Roumanie :

Roms en Roumanie
Roms en Roumanie © Maxppp

Le deuxième zoom de la rédaction est consacré ce matin à la situation des Roms en Roumanie. Ils sont selon le dernier recensement 600 000 mais ils seraient en réalité autour de 2 millions, car beaucoup ne se déclarent pas en tant que tels. Philippe Randé est allé à leur rencontre à travers le pays et beaucoup se sentent discriminés.

Il nous emmène au bord d’une petite rivière qui traverse les montagnes des Carpates. Chétatséni, un village comme il y en a des centaines en Roumanie. 3000 habitants, et un millier de Roms qui vivent à l’écart, à la sortie du village. La plupart sont nés ici, c’est le cas d’Ilié qui s’approche de nous avec sa charrette.

Et pour se chauffer au milieu des rues boueuses et des maisons en torchis sans canalisation, les habitants coupent du bois. En Roumanie, un enfant Roms sur deux ne termine que l’école primaire, et n’a donc pas d’accès au marché du travail. Donc ici on survit grâce à la nature.

On sent beaucoup de colère.

Oui. Car les Roms ont été esclaves pendant un demi-siècle ici en Roumanie. Ils se sont affranchis en 1856. Ils ont été traités avec équité sous l’ère communiste. Et aujourd’hui, leur communauté reste très rejetée. Sabin a 40 ans..

Tous les Roms de Roumanie n’ont pas envie de partir en Italie ou en France

Non même si le vivre ensemble est difficile. Les Roms représentent quasiment 10% de la population. Ils ont un élu à la chambre des députés. De plus en plus d’associations travaillent avec et pour les Roms, c’est le cas de « romano Boutik »..

Leur idée est simple, rassembler les 10 000 maîtres artisans Roms en coopératives et les aider à mutualiser leurs efforts et leur donner de l’argent et un statut juridique.

Et ça marche ! La preuve à Lchiocanari à une heure au Nord de Bucarest. Ce projet de coopérative financée uniquement par des fonds privés a été désigné par l’Europe parmi les 10 meilleurs projets au concours de l’innovation sociale 2013.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.