Les époux Balkany
Les époux Balkany © Reuters

Dans le Zoom de la rédaction, aujourd'hui, un homme politique qui intéresse la justice, Patrick Balkany. Le journaliste Sylvain Tronchet mène l'enquête, et révèle l’existence de curieux programmes immobiliers à Levallois.

►►► À L'ANTENNE | Enquête complète dans Secrets d'info, vendredi à 19h20

La justice s'intéresse à des programmes immobiliers, à Levallois-Perret. Depuis que Patrick Balkany a été élu Maire, en 1983, des immeubles ont fleuri par dizaine dans les rues de Levallois .

En une vingtaine d’années, il a transformé cette banlieue ouvrière en quartier huppé de l’Ouest parisien. Levallois est la ville la plus dense en Europe !

Pour mener ces programmes, la Ville de Levalllois a un bras armé, la SEMARELP. Une société dirigée par... Isabelle, la femme de Patrick Balkany .

Anne Eugénie Faure est une opposante à Patrick Balkany.

Un témoin révèle que cette société a des méthodes surprenantes. Ce témoin s’appelle Sébastien Blanc, c’est un ancien proche des Balkany. Il a travaillé pour la ville, aujourd'hui, c’est un adversaire politique. Il est agent immobilier, et connaît bien le secteur. Sébastien Blanc prend l'exemple de la construction d’une résidence de 3 bâtiments, 5 étages, le Carré Chaptal. Première bizarrerie, au lieu de vendre le terrain à un promoteur, la SEMARELP le cède à un intermédiaire, qui va se faire racheter ensuite, près de 2 millions d'euros .

Sébastien Blanc s’interroge.

Et ce n’est pas tout. Le promoteur va construire plus que ce qui lui est autorisé.

Le prix de vente du terrain, aussi, interpelle Sébastien Blanc.

Toutes ces bizarreries se retrouvent sur le bureau du Juge Renaud Van Ruymbeke. D’autant qu’elles se sont répétées sur d’autres opérations immobilières à Levallois. La justice soupçonne que ces sommes, qui disparaissent, aient pu servir de dessous de table . Et ce n’est pas sans conséquences pour le contribuable. Levallois est la ville la plus endettée en France .

Anne Eugénie Faure, élue socialiste de Levallois.

Le premier interessé, Patrick Balkany, a refusé de répondre sur ces éléments. De toute façon, il ne répond jamais précisément aux questions des journalistes. Comme lorsqu’il sortait de chez le Juge, en octobre dernier, lors de sa mise en examen.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.