Ils sont pompiers, policiers, médecins. Ils sont intervenus il y a un an pour aider les victimes de l'attentat de Nice sur la promenade des Anglais.

Policiers, pompiers et personnels de secours n'oublieront jamais ce qu'ils ont vu le 14 juillet 2016.
Policiers, pompiers et personnels de secours n'oublieront jamais ce qu'ils ont vu le 14 juillet 2016. © Maxppp / Lapoirie

Ils ont été en première ligne, les pompiers, policiers, personnels de santé, appelés ce 14 juillet 2016 pour porter secours aux victimes de l'attentat de Nice. A leur arrivée, des dizaines de corps jonchent le sol, 86 personnes ne survivront pas, plus de 450 seront blessées, des milliers resteront traumatisées. Les secouristes, eux aussi, ne peuvent pas oublier ce qu'ils ont vu, un véritable massacre un soir de fête.

Des bâtiments du centre ville transformés en hôpitaux de campagne

Ce soir là, plusieurs dispositifs ont rapidement été mis en place pour prendre en charge les victimes de cette attaque. Les secours sont d'abord intervenus sur la promenade des Anglais, sur les deux kilomètres de la course folle et meurtrière du camion. Puis plusieurs bâtiments du centre ville de Nice, discothèques, hôtels, restaurants, se sont transformés en hôpitaux de fortune. Une cellule psychologique d'urgence a également été mise en place au Centre universitaire méditerranéen. Les blessés ont ensuite été évacués vers les hôpitaux de la ville. Les corps des victimes, eux, sont restés sur la promenade des Anglais pour permettre le travail de la police avant d'être retirés.

Des pompiers, policiers, médecins et civils récompensés

Quelques jours après l'attentat, le lundi 18 juillet, lors de l'hommage national à Nice, les pompiers, policiers et médecins avaient été ovationnés par la foule.

Le 1er janvier dernier, 22 pompiers, policiers, médecins et civils ont été distingués dans une promotion spéciale de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite. Ils sont intervenus lors de l'attentat de Nice pour tenter de stopper le conducteur du camion ou secourir des victimes. Cinq personnes ont été faites chevaliers de la Légion d'honneur et 17 chevaliers de l'ordre national du Mérite, second ordre national.

"Action héroïque, courage et abnégation"

Dix institutions, services de secours, de justice et hôpitaux se verront décerner la médaille d’or pour acte de courage et de dévouement lors des commémorations du premier anniversaire de l’attentat ce vendredi.

  • La direction départementale de la sécurité publique
  • Le groupement de gendarmerie départemental
  • Le service départemental d’incendie et de secours
  • Le centre hospitalier universitaire de Nice
  • La fondation Lenval
  • La police municipale de la ville de Nice
  • Les cellules d'urgence médico-psychologique
  • La direction interrégionale de la police judiciaire
  • La Croix-Rouge des Alpes-Maritimes
  • La Protection Civile des Alpes-Maritimes

Ces dix institutions vont être décorées à Nice au cours d’une cérémonie à laquelle participeront notamment des familles de victimes et le président de la République Emmanuel Macron. Cette distinction est décernée "à titre collectif pour l’action héroïque, le courage et l’immense abnégation de leurs agents lors de l’attentat commis le 14 juillet 2016 sur la promenade des anglais à Nice", précise la préfecture des Alpes-Maritimes.

Le lundi 18 juillet, lors de l'hommage aux victimes de l'attentat de Nice, les pompiers et policiers avaient été ovationnés.
Le lundi 18 juillet, lors de l'hommage aux victimes de l'attentat de Nice, les pompiers et policiers avaient été ovationnés. © Maxppp / Sebastien Botella
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.