"Je ne voulais pas mourir dans le corps d'un homme" raconte Béatrice qui vient de changer de sexe une fois à la retraite. J'ai passé ma vie à me cacher pour être une femme, je n'arrivais pas à le dire à ma femme, à mes enfants, à mes amis, à mes collègues".

" Mon vrai bonheur est que l'on m'appelle Madame, je veux être une femme, classique, normale" dit Béatrice
" Mon vrai bonheur est que l'on m'appelle Madame, je veux être une femme, classique, normale" dit Béatrice © Radio France / Mathilde Dehimi

Béatrice a 63 ans et vit enfin la vie dont elle rêvait depuis toute petite. Pour cela, elle a fait pratiquer une opération chirurgicale pour changer de sexe et faire reconnaître sa nouvelle identité devant un tribunal. 

Car jusqu'à présent, Béatrice s'appelait Bruno. 

Elle se sentait femme, dans un corps d'homme depuis l'âge de 5 ans, mais elle a attendu d'être à la retraite pour aboutir sa "deuxième naissance" comme elle l'appelle. 

Sa dysphorie de genre a bouleversé la vie de sa famille, toujours unie autour d'elle.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.