Défilé de policiers pour le 14 juillet
Défilé de policiers pour le 14 juillet © Radio France / Nathalie Hernandez

C’est aujourd'hui le centième défilé militaire sur les Champs Elysées, avec comme invité d'honneur le Mexique. Un hommage est également rendu aux forces d'intervention et de protection du territoire, six mois après les attentats de janvier dernier . Des attentats qui ont fait 17 morts dont trois policiers. Pour la première fois, les unités d'élite de la police et de la gendarmerie défileront côte à côte.

Le reportage de Nathalie Hernandez

Ils sont 21 à emboiter le pas aux militaires mexicains qui ouvrent le défilé sur les notes de la marche Echo de Mexico. Les sept policiers de la BRI , la brigade de recherche et d'intervention ,les sept membres du GIGN , le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale et les sept officiers du RAID ( pour Recherche assistance intervention et dissuasion ) répètent depuis plusieurs jours.

Il faut marcher en ordre serré au pas cadencé , 115 pas par minute, en partant du pied gauche sur le son de la grosse caisse.

Comme on peut l'imaginer ces unités d'élite sont évidemment fières de défiler même si ce n'est pas dans leurs habitudes. Fières et encore touchées des témoignages de sympathie reçus après les attentats et qu'elles continuent de recevoir.

Sympathie mais aussi travail d'équipe. Oubliées les guerres de services face à la menace terroriste , les évènements de La porte de Vincennes et de Dammartin en Goële marquent la première intervention conjointe du RAID et du GIGN.

Le GIGN n'avait jamais défilé sur les Champs Elysée. Ses membres sont d'ailleurs les seuls à défiler à visage découvert : ces gendarmes d'élite ne sont plus engagés directement dans des opérations . Si le cœur de leur métier est le contre-terrorisme et l'intervention, 200 opérations par an , une autre de leur mission est la recherche et l'analyse nous explique leur patron le Colonel Hubert Bonneau sur ce qui se passe en France et à l'étranger.

Autre symbole dans ce défilé , c'est une femme qui sera la cheffe de corps de la police nationale, où les femmes ne représentent que 20% des effectifs. Carine Vialatte commissaire divisionnaire va donc être cette année en tête du cortège et ouvrir la marche.

Au total ce sont 3500 hommes et femmes qui vont défiler tout à l'heure sur les Champs Elysées

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.