Les campings représentent en France la moitié des réservations saisonnières. Ce secteur ne connait pas la crise, notamment parce qu'il a su évoluer.

Huttopia camping en indre et Loire
Huttopia camping en indre et Loire © AFP / Eric beracassat

Le camping n'est plus ce qu'il était! Ces lieux de vacances ont de plus en plus de succès. Ils représentent en 2015, 113 millions de nuitées , soit la moitié de tous les modes de vacances. Les clients deviennent, eux, de plus en plus exigeants.

Pour Eric de Fiquelmont, directeur général de la compagnie internationale André Trigano, qui gère plus de 80 campings en Europe, les clients  nous demandaient si on avait une piscine, des toboggans, aujourd'hui ils demandent s'il y a le wifi.

Le camping aujourd'hui a ouvert ses horizons et attire tous publics.

On a des clients qui roulent en Maserati, et d'autres en voitures plus normales, selon Adrien Gens, directeur du camping de Navaros dans les Landes. On a des hébergements grand confort climatisés, des mobile home, puis des habitats toilés avec ou sans sanitaires. Le moins cher est à 600 euros la semaine, et 1000 euros pour le mobile home.

Les clients dépensent de 1 500 à 2 000 euros pour une dizaine de jours, frais annexes et restauration compris, estime Yohann Boudin du Campeol de Biscarosse dans les Landes. La clientèle est plus exigeante car on offre des vraies prestations de service, et plus juste un carré d'herbe où on pose sa tente.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.