La région du Havre connaît une pénurie de médecins. Dans cette situation, les infirmiers à domicile ont une charge de travail toujours plus forte. Plus qu'un soigneur, l'infirmier se meut parfois en auxiliaire de vie.

Des infirmiers en quête de reconnaissance
Des infirmiers en quête de reconnaissance © AFP / B. BOISSONNET / BSIP

À 60 ans, François Casadéi travaille environ douze heures par jour.  Même s'il est installé en zone urbaine, il parcourt près de 20 000 kilomètres chaque année pour rendre visite à ses patients. 

Il possède les clés de beaucoup de ses patients, souvent des personnes âgées. Piqûres, préparation de pilulier, observations... Les tâches de l'infirmier sont multiples, mais ce dernier a aussi pour mission d'entretenir un lien médico-social avec des patients isolés. François Casadéi regrette sa faible rémunération et sa capacité d'action limitée notamment face aux médecins.

Cette chronique est une rediffusion du 20 novembre 2018. Pour écouter, réécouter le Zoom de la rédaction, cliquez ici

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.