christian jacob appelle au report de la réforme de l'école
christian jacob appelle au report de la réforme de l'école © reuters

C’était l’une des mesures phares de la rentrée scolaire, un élément essentiel de la priorité au primaire affichée par le gouvernement: le dispositif « Plus de maîtres que de classes ». Pour cette rentrée, 1000 enseignants supplémentaires ont été affectés dans des écoles, dont 25% dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Sonia Bourhan est retournée sur les bancs de l’école Maurice Thorez, à Champigny-sur-Marne.

Il existait déjà dans l’Education nationale des maîtres supplémentaires dans certaines académies. Ils intervenaient en général pour la lecture. Ce qui est nouveau avec le dispositif « Plus de maîtres que de classes », c’est que ces enseignants travaillent aussi bien sur le français que sur les maths ou sur la méthodologie (comment apprendre à apprendre aux élèves).

Une étude a été réalisée entre 2001 et 2003, sur une soixantaine d’écoles qui avaient un maître en plus. L’impact sur les performances scolaires n’a pas pu être démontré. En revanche, le comportement des élèves s’était nettement amélioré ainsi que le langage et la compréhension des consignes.

D’ici 2017, 7.000 écoles bénéficieront d’un PDMQDC, le nouveau sigle, un peu barbare, pour « Plus de maîtres que de classes ».

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.