Dans le parc de la Bergère, à Bobigny, un dimanche de juillet, parents et enfants se sont déhanchés ensemble au son de la Macarena et de nombreux autres titres. C'est le collectif le Petit Bain, propriétaire d'une péniche sur la Seine qui organisait cet après-midi dansant.

Entre le canal de l'Ourcq et les immeubles qui sortent de terre une dizaine de parents et enfants se sont retrouver pour danser en fin d'après-midi.
Entre le canal de l'Ourcq et les immeubles qui sortent de terre une dizaine de parents et enfants se sont retrouver pour danser en fin d'après-midi. © Ricardo Esteban

C'est une boîte de nuit intergénérationnelle et éphémère qui, d'ailleurs, ne se déroule pas vraiment la nuit mais en fin de journée. À partir de 16h, parents et enfants se sont rejoint sur une piste de danse improvisée pour se déhancher au beau milieu du parc de la Bergère, à Bobigny.

À 49 ans, Karima n'a pas honte de dire son âge : "Moi je mets le feu depuis ma jeunesse ! J'aime danser et ça continue encore ! Je n'ai pas douze ou treize ans comme ces jeunes filles là-bas mais j'adore les voir danser, elles sont magnifiques... D'ailleurs je vais aller les rejoindre !" 

Karima a un fils de 15 ans, Ilièse. "Il sait danser", affirme Karima. "Oui, ça m'arrive de danser, s'exclame Ilièse. Mais comme ça devant des inconnus non c'est bon..." Même si Ilièse ne veut pas danser, cela ne fait rien, d'autres jeunes filles et parents s'amusent ensemble au son des musiques envoyées par le DJ Maître Been's.

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.