Pour les Israéliens, cette ville est la capitale éternelle et indivisible d’Israël. Pour les Palestiniens, la partie Est de la ville doit être la capitale de leur futur Etat. Une bataille est engagée dans les quartiers arabes de Jérusalem. Des juifs religieux achètent, démolissent ou expulsent des Palestiniens. L’objectif est de chasser la maximum de résidents arabes de la ville. Dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem Est, Nasser RAHOUI et les 37 membres de sa famille ont été expulsés de leur maison, une maison où l’ONU avait installé ses parents en 1956. Nasser et sa famille refusent de partir et depuis des semaines, ils campent devant chez-eux sous une tente sur le trottoir. Parfois, lors de la grande prière du vendredi, Nasser s’installe dans la rue et prie sous les fenêtres de sa maison désormais occupée par des jeunes colons. L’atmosphère est très tendue. Nasser RAHOUI (interview). C’est une scène, surréaliste. Les colons, les palestiniens, qui se jettent des regards haineux et en permanence au moins 3 voitures de police qui protègent les colons. Achraf un voisin de la famille RAHOUI, explique que les Israéliens s’installent toujours de la même manière dans les quartiers arabes (interview). Quels sont les arguments des colons ? « Nous récupérons ce qui nous appartient » disent-ils. Le plus simple est d’écouter Ariéh KING. Il est à la tête d’une association qui rachète, dit-il, des maisons et des terres aux arabes (interview). Le but ultime étant de reconstruire le troisième temple sur l’esplanade des Mosquées ou mont du temple dans la vieille ville de Jérusalem. A la place de dôme du rocher et de la mosquée Al Aqsa. Schmuel se rend au moins une fois par mois sur le mont du temple ou esplanade des Mosquées (interview). Selon des associations israéliennes, les gouvernements israéliens encouragent la colonisation à Jérusalem Est. L’an dernier, 4577 palestiniens ont été privés de leur statut de résidents de Jérusalem, un chiffre record selon l’organisation. Récemment, Israël s’est élevé avec force contre un projet de l’Union Européenne, un projet de la Présidence Suédoise, précisant que Jérusalem Est devait être la capitale du futur Etat Palestinien. Il y a aujourd’hui 250.000 arabes à Jérusalem Est et 200.000 juifs. Un lent travail d’encerclement. Dans quelques années, l’éventuel Etat Palestinien ne pourra sans doute plus faire de Jérusalem-Est sa capitale. __Un reportage de Frédéric Barreyre, correspondant à Jérusalem.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.