Allonnes, une petite commune qui compte 11.000 habitants, accueille lundi la sixième étape des Etats généraux de la politique de la Ville consacrée à la culture.

La rénovation urbaine a permis de démolir plusieurs bâtiments et de réintroduire des espaces verts entre les murs.
La rénovation urbaine a permis de démolir plusieurs bâtiments et de réintroduire des espaces verts entre les murs. © Radio France / Mathilde Dehimi

A Allonnes dans la Sarthe, un cinquième du budget est consacré à la culture, au sport et à l'éducation, alors que la culture et le sport sont généralement les parents pauvres des budgets municipaux. 

Pour cette commune proche du Mans, il s’agit de tenter d'"empêcher que certains ne tombent encore plus dans la délinquance ou l'économie souterraine". Le maire communiste Gilles Leproust explique : 

C'est un choix politique : on a un seul policier municipal

Allonnes bénéficie d'un environnement très vert, avec ses champs à l'orée de la ville et la Sarthe en contrebas des tours, cette "banlieue à la campagne" connait aussi les problèmes des quartiers prioritaires, avec notamment un chômage proche de 30%. 

Bâtie dans les années 60 pour héberger rapidement les ouvriers de Renault souvent venus du Maghreb, Allonnes aligne aujourd'hui les barres de béton avec 85% de son territoire en Zone urbaine sensible (ZUS).  

La population est très jeune puisque plus de 40% a entre 18 et 26 ans. Une jeunesse que l’on veut occuper au-delà des sorties au Mans, qu'une ligne de bus rallie en 10 minutes. 

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.