Le 16 août 1977 disparaissait celui que l'on Le 16 août 1977 disparaissait celui que l'on surnomme le King : Elvis Presley… Chaque année, les membres du fan club français « Elvis My Hapiness » organisent une sorte de pèlerinage à Memphis, dans le Tennessee, où il a enregistré ses premières chansons, où il a vécu dans sa propriété de "Graceland" et où se trouve sa tombe. Reporter vous emmène ce matin à la rencontre de ces fans dans la boutique succursale de l’association;, dans le deuxième arrondissement de Paris. 1968 : le King revient à la télévision puis à la scène. Désormais il n’arrêtera plus jamais les concerts. Sur la petite télévision de la boutique, la vidéo tourne en boucle. Histoire de rappeler que le King n’est jamais mort, il fait un éternel retour. Partout il y a des posters et des bibelots à l’effigie d’Elvis Presley. Au fond du magasin, Jean-Marie Pouzenc, le président de la deuxième association du monde, consacrée à Elvis Presley. Son look de rocker est resté le même. Les pattes ont à peine blanchi, et Jean-Marie se souvient de sa rencontre musicale avec le King, comme si c’était hier. Pour les fans, ce qui fait la particularité du rockeur, c’est qu’il ose tous les styles. Il a été le premier à chanter des musiques réservées aux noirs et à mélanger les cultures comme nous l'explique Florent Mazzoleni, journaliste et spécialiste du King. A l’époque, Elvis Presley, c’est vraiment la nouveauté. Pour Jean-Marc et sa femme, fans de la première heure, à l’époque, l’artiste ne ressemblait à aucun autre. Tous les ans l’association Elvis My happiness organise un voyage à Memphis. Pour les trente ans de la mort-supposée- du king, la boutique a été prise d’assaut par les fans… Jean-Marc et Pouzenc : « il y a plus de monde, part à 300 mais on a dû refuser du monde ». Plus de 600 000 personnes viennent chaque année à Memphis rendre hommage au King. Rien qu’aujourd’hui, 100 000 fans sont attendus. Un succès qui ne faiblit pas :lvis Presley est devenu un produit de longue consommation. Une icône jamais périmée. Il a même vendu plus de disques mort que vivant puisqu'avec plus d'un milliard de disques écoulés, Elvis Presley continue de vendre et de surprendre, plus vivant que jamais. Un reportage de Marine Chailloux

liens

Le fan club français Elvis My Happiness

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.