Ils s'appellent Camille et Théo. Ils ont 21 et 27 ans. Militants radicaux, adeptes de la violence, ils ont accepté de nous parler de ce qu'ils appellent "leurs combats".

La technique des Black Blocs est née dans les années 80 en Allemagne
La technique des Black Blocs est née dans les années 80 en Allemagne © Maxppp / Le Pictorium / Chloe Sharrock

Rediffusion du reportage du 26 avril 2019

On estime qu'ils seraient quelques milliers en France. Habillés en noir, gantés, dissimulés derrière des bâches, ils forment un groupe compact très violent qu'ils appellent "le bloc". 

Ces militants radicaux ont choisi la violence pour dénoncer le capitalisme. Ils s'en prennent aux vitrines ou aux forces de l'ordre lors des manifestations avant de disparaître pour ne pas se faire arrêter.

► POUR EN SAVOIR PLUS | La violence, l'extrême discrétion et "l'adrénaline de la lutte" : on a rencontré deux "black blocs"

Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.