Dernière ligne droite pour le sommet de Copenhague sur le climat. Le réchauffement climatique concerne plus particulièrement un territoire français : la Polynésie française, qui compte plus d’une centaine d’îles et atolls. On y mesure déjà au quotidien les conséquences du changement climatique, notamment sur l’île de Moorea (interview). A Moorea, 90% des récifs coraliens sont déjà morts victimes aussi de l’acidification des océans. Plus précisément, les conséquences de cette disparition des récifs coraliens sont énormes. Elles sont étuidées au CRIOBE, le centre de recherche insulaire et observatoire de l’environnement de Moorea (interview). Les Polynésiens sont-ils conscients des risques ? Cette année, un réseau changement climatique s’est constitué à Tahiti (interview). Mais avec des gouvernements polynésiens qui changent tous les 6 mois, la plupart des projets restent à l’état de projets. ___Un reportage en Polynésie de Stéphane Fort avec Arthur Gerbault pour la prise de sons.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.