La commune de Celles dans l'Hérault a été évacuée il y a 51 ans lors de la mise en eau du barrage du Salagou. Mais, finalement, elle n’a jamais été submergée. Sans aucun habitant, le village est devenu fantôme pendant des décennies. Mais ça va bientôt changer...

La commune de Celles dans l'Hérault a été évacuée il y a 51 ans, lors de la mise en eau du barrage du Salagou
La commune de Celles dans l'Hérault a été évacuée il y a 51 ans, lors de la mise en eau du barrage du Salagou © Radio France / Béatrice Dugué

Désormais l'eau potable et l'assainissement viennent d'y être rétablis. Un grand pas pour un retour progressif - et précautionneux - d'administrés.  Le retour des habitants devient urgent à Celles : à force d’attendre les nouvelles âmes,  les bâtisses en pierres rouges, noires et blanches tombent en ruine.

Le Celles d'origine n'est plus en très bon état
Le Celles d'origine n'est plus en très bon état © Radio France / Béatrice Dugué

9 lots de maisons, avec possibilité d’habitat collectif, et d’autres bâtiments pour 6 à 8 logements sociaux sont disponibles. Pour l’instant, seuls trois dossiers de familles ont été retenus par le conseil municipal, parce qu’il choisit ses administrés sur leur projet de vie. 

Pour éviter toute spéculation, la commune – pleine de charme, idéalement située - reste propriétaire des bâtiments. Elle propose pour l’instant, aux candidats à l’installation, un prêt à usage… de 35 ans. 

La renaissance de Celles s’appuie sur des convictions fortes d’aménagement de territoire.

Le projet du conseil municipal est ambitieux, exigeant, exemplaire sur le plan environnemental. Il tient à la mixité sociale.

Celles aurait du être engloutie par les eaux du lac du Salagou
Celles aurait du être engloutie par les eaux du lac du Salagou © Radio France / Béatrice Dugué

Prévus aussi des espaces communs, ateliers, bureaux, bistrot associatif. Les prétendants sont assez nombreux, les recalés aussi. Réalisme exigé.

Une expérimentation rurale en cours, accompagnée par les services de l’État et les collectivités territoriales. À termes, le village réhabilité pourrait compter 80 habitants, en 2026. 

Contact