La convention internationale des droits de l'enfant fêtera ses 20 ans l'année prochaine. Les 450 lycées français de l'étranger préparent l'évènement. Ils ont organisé un vote auprès des CM2. L'objectif : déterminer les 3 droits jugés prioritaires par ces enfants de 11 ans. Les résultats du vote ont été annoncés au lycée français d'Addis-Abeba en Ethiopie et concernent au 1er chef ce pays puisque le droit le plus important pour ces enfants est celui d'être nourri, le 2è, celui d'être protégé de la violence et le 3è, celui d'être aimé et respecté. Et à l'école, en Afrique, tout commence par une chanson (extrait chanson « Pas de différence »). En 20 ans, cette convention a-t-elle fait évoluer le sort des enfants du monde ? Bilan en demi-teinte de Claire Brisset qui, depuis de longues années et avec toujours autant d'énergie, défend les enfants, des plus riches aux plus pauvres (interview). Les lycées français sont donc 450 dans le monde. Le 1er a été créé à Berlin en 1689. Aujourd'hui, ils sont donc 450 et accueillent 250 000 élèves, de la maternelle à la terminale. Celui d'Addis-Abeba accueille 1 750 élèves de 50 nationalités différentes dont plus de 1 000 enfants éthiopiens. Marcelle Barry de la Mission Laïque Française rappelle la raison de leur création (interview). Un reportage d'Hélène Cardin.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.