Les habitants d'Alès ont été les premiers à subir les orages
Les habitants d'Alès ont été les premiers à subir les orages © Radio France / Béatrice Dugué

Ils n'ont toujours pas tourné la page. Une nuit, il y a un mois, les habitants d'Alès dans le Gard, ont été les premiers à subir les orages et les dégâts dans leur maison. Ce week-end, le Gard était de nouveau sous les intempéries, ravivant pour ces sinistrés la crainte de périr sous les eaux.

Les sinistrés du sud-est de la France avaient à peine fini de nettoyer leurs maisons et appartements inondés que certains ont subi de nouveau les orages ce week-end notamment dans le Gard. Cette fois, Alès est resté à peu près au sec mais il y a un mois, la ville était sous les eaux. Béatrice Dugué a rencontré des habitants d'Alès inquiets de voir l'humidité persistante dans les maisons. Ils sont usés aussi de découvrir après l'orage leurs voitures empilées au bout de la rue et les routes au bitume éventré.

Les habitants d'Alès ont désormais peur. Ce week-end, en apprenant que le département passait en vigilance rouge, certains ont préféré partir, craignant une importante montée des eaux qui n'a pas eu lieu. Ils s'interrogent sur l'urbanisation croissante de leur ville.

Depuis un mois, il est tombé plus d’eau sur le Gard que pour tout un automne, et l’automne n’est pas fini. Alès a reçu 450 mm d'eau entre le 16 et le 19 septembre dont 250 en l’espace de six heures le 19 septembre notamment au nord de la ville et à Saint-Martin-de-Valgagues.

L'eau a débordé au-delà du canal censé la contenir
L'eau a débordé au-delà du canal censé la contenir © Radio France / Béatrice Dugué
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.