cro magnon
cro magnon © Radio France

Le Musée de l'Homme métamorphosé, rouvre ses portes ce samedi 17 octobre 2015 à Paris. Vieux, vétuste, il renait entièrement rénové, lumineux, après six ans de travaux. Le nouveau Musée de l'Homme a été inauguré jeudi 16 octobre par le président de la république François Hollande. Puis il sera ouvert au public gratuitement pendant trois jours, de samedi 17 octobre à lundi 19 octobre.

Une espèce parmi tant d'autres

Le musée est consacré à l’Homme dans toutes ses dimensions : homme biologique, homme culturel et homme social. Le musée s'appuie sur ses collections de préhistoire et d'anthropologie, auxquels s'ajoutent des objets d'ethnologie récemment acquis ou issus de donations. Autant d'objets qui montrent que nous ne sommes qu'une espèce parmi tant d'autres. Les espaces d’exposition s’appuient sur les collections héritées des siècles passés en préhistoire, anthropologie et ethnologie, même si l’essentiel est parti au Musée du Quai Branly et au MUCEM de Marseille.

Cécile AUFAURE est directrice de la rénovation du Musée de l’Homme

Elégance et pédagogie

Franz Liszt musicien hongrois à 12 ans
Franz Liszt musicien hongrois à 12 ans © Radio France

Le discours scientifique est servi par une scénographie élégante. Elle mélange des vitrines très esthétiques, des alcôves plus sombres montrant par exemple des cires anatomiques du XVIII ème siècle et des dispositifs plus modernes comme cette énorme langue dans laquelle on peut se réfugier pour écouter des mythes dans différentes langues du monde.

Le parcours est divisé sur deux plateaux reliés par une mezzanine, destinée à réserver une pause dans la visite. Sur toute la hauteur, sont disposés des bustes en cire issus des collections. Il s’agissait pour les explorateurs et anthropologues du 19ème siècle de montrer la diversité physique des hommes.

La scénographe Zette Cazalas

"La notion de race ne vaut rien" souligne Serge Bahuchet, directeur du département hommes, nature et sociétés au Musée de l’Homme

En abordant toutes les facettes de l’Homme, le message délivré par les scientifiques est de montrer que l’Humanité est à la fois une et plurielle. Serge Bahuchet, le directeur du département hommes, nature et sociétés au Musée de l’Homme

La troisième partie du parcours pose la question des relations de l’Homme avec son environnement. On comprend que l’homme a modifié son environnement et en retour ses gènes ont été modifiés . La période du Néolithique (de - 10 000 ans à – 4 000 ans suivant les endroits du monde) est à ce titre majeure. L’Homme invente l’agriculture, domestique espèces végétales et animales et ce mode de vie différent va considérablement le changer lui aussi.

Evelyne HEYER est anthropologue-généticienne et commissaire générale du parcours permanent :

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.