Bordeaux est à deux heures de Paris depuis l'entrée en service de la ligne LGV début juillet. Ce qui ne réjouit pas forcement tout le monde...

Une photo prise le 2 juillet 2017 montre le premier train officiel de la nouvelle ligne TGV reliant Paris à Bordeaux en 2h04 en quittant la gare de Bordeaux-Saint-Jean à Bordeaux, dans le sud-ouest de la France.
Une photo prise le 2 juillet 2017 montre le premier train officiel de la nouvelle ligne TGV reliant Paris à Bordeaux en 2h04 en quittant la gare de Bordeaux-Saint-Jean à Bordeaux, dans le sud-ouest de la France. © AFP / MEHDI FEDOUACH

Allons en France, la série de reportages qui prend le pouls du pays, aujourd’hui en Gironde. 

Désormais, Bordeaux n'est plus qu'à deux heures de Paris grâce à la nouvelle ligne à grande vitesse qui est entrée en service cet été. Mais elle ne fait pas que des heureux. 

Le quotidien des 2 000 habitants de Marsas a été complètement bouleversé. La LGV traverse ce village situé à une quarantaine de kilomètres au nord de Bordeaux. Chaque jour, entre 4h30 du matin et minuit, les TGV passent ici à plus de 300 km/h. La population se plaint des nuisances sonores. 

La LGV traverse Marsas avec les nuisances sonores qu'on imagine
La LGV traverse Marsas avec les nuisances sonores qu'on imagine © Radio France / Yann Gallic

À Bordeaux, cette ligne à grande vitesse a aussi ses détracteurs. Les prix de l'immobilier ont flambé ces dernières années. Et la hausse risque de s'accélérer à cause de la LGV. 

Un reportage de Yann Gallic

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.