Cet été, pour profiter du soleil et de la mer, il seront nombreux à abandonner le maillot de bain. La France est une destination de choix pour les naturistes, qui sont plus de 2 millions à se rendre dans l'hexagone chaque année. Le poids économique du naturisme est considérable pour la France : 100 millions d'euros et 3 000 emplois directs. Visite du site d’Héliomonde, le plus important centre de loisirs naturistes d'Ile-de-France. A Héliomonde, nous sommes en pleine nature. Dans ces 47 hectares de fôret, les oiseaux chantent, les chevreuils sont les bienvenus et aucune voiture ne trouble la sérénité du lieu. Certains jouent au tennis, d'autres aux cartes. Des scènes de vacances ordinaires, à ceci prêt qu'ici, tout le monde est nu ! Comme partout ailleurs, les enfants batifolent dans la piscine. Jean Pierre, 58 ans, est venu pour se détendre. Selon un sondage IFOP, un Français sur quatre serait prêt à tenter l'expérience. Mais ils ne sont que 4 % à avoir franchi le pas. Bernard, lui, a renoncé au maillot de bain il y a 20 ans. Il se souvient qu'au début, il a fallu vaincre sa pudeur. Depuis, Jean-Pierre vient en famille, sa femme, sa fille et même sa petite fille. Le naturisme est apparu en France en 1920, mais pendant longtemps, il fallait être membre de la fédération, ce mouvement fermé, alors considéré comme une curiosité sociologique. Aujourd'hui, les naturistes souhaitent s'ouvrir, mais les idées reçues sont nombreuses. Jean Pierre Bourvic, président de la Fédération France Espace Naturiste. Paradoxalement, la France est le premier pays d'Europe en nombre d'équipement naturistes avec plus de 180 espaces réservés. Dont un, non loin de St Tropez...et on vous promet que là bas aucun gendarme ne se cache derrière les bouissons ! Attention, vous dévoiler un peu trop en dehors de ces espaces réservés, vous expose à une amende de 38 euros ! Un reportage de Katia Bitsch

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.