faible mobilisation des enseignants contre les rythmes scolaires
faible mobilisation des enseignants contre les rythmes scolaires © reuters
**La semaine de 4,5 jours est en vigueur dans une école française sur cinq depuis septembre 2013. Six mois après, comment la réforme est-elle vécue à Paris, où la contestation avait été la plus forte l'année dernière ?** Une chose est sûre : la réforme fonctionne. Plus ou moins bien selon les établissements, mais elle fonctionne. Les problèmes d'organisation ont été à peu près réglés dans toutes les écoles. La sécurité est assurée partout. Et des animateurs supplémentaires ont été recrutés, tout comme des agents de ménage. Mais l'objectif de la réforme, à savoir de meilleures conditions d'apprentissage, n'est pas forcément atteint. L'irrégularité du rythme de la semaine pose problème. La classe se termine à 16h30 lundi et jeudi, à 15h mardi et vendredi, et à 11h30 mercredi. **Nathalie Carboni est directrice d'école maternelle dans le 20ème arrondissement de Paris. Elle explique les effets de la réforme sur ses jeunes élèves.**
Le manque de repères est toujours sensible chez les petits, comme l'explique Sandrine, agent territorial spécialisée des écoles maternelles (Atsem) : > L'enfant a du mal à s'adapter. Il pleure plus souvent et a moins confiance en lui.
Les difficultés se concentrent sur la maternelle. Mais le rythme irrégulier se ressent aussi à l'école élémentaire, surtout en Zone d'éducation prioritaire (ZEP). Même si le bilan est moins sévère. ### Des pistes pour améliorer le dispositif l'an prochain Des groupes de travail ont été créés par la Ville de Paris et le rectorat. Et les principales améliorations pourraient concerner la maternelle. **"Nous sommes conscients de la modification que cela a générée dans la vie de l'enfant", reconnaît Eve Leleu-Galland, conseillère auprès du recteur chargée de la maternelle.**
Une mesure très concrète, par exemple : a mise en place de formations conjointes enseignant / Atsem à partir du mois de mai. Par ailleurs, les 90 minutes d'activités en maternelle pourraient être découpées pour qu'elles soientt moins fatigantes pour les élèves. La Ville de Paris fera des propositions... après les élections municipales. **► ► ► ALLER PLUS LOIN | [Rythmes scolaires : sept enfants sur dix "plus fatigués"](http://www.franceinter.fr/depeche-rythmes-scolaires-sept-enfants-sur-dix-plus-fatigues)**
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.