Des femmes se recueillent devant le Bataclan le 16 novembre 2015
Des femmes se recueillent devant le Bataclan le 16 novembre 2015 © Radio France / mathilde dehimi

Après les attentats de Paris et Saint-Denis, le zoom de la rédaction est consacré ce matin au défi posé aux musulmans de France. Comment peuvent-ils éviter à tout prix les amalgames alors que les terroristes de l’organisation état islamique citent en permanence des versets du Coran ? Ces attentats ne sont-ils pas le moment de se pencher sur ce qui peut être amélioré dans l’Islam de France pour espérer couper définitivement toute envie à certains de se tourner vers le radicalisme voire le terrorisme ?

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, de nombreuses voix s’élèvent pour demander aux autres Musulmans non seulement de condamner mais aussi de lutter contre le radicalisme qui peut conduire vers l’idéologie terroriste. L’imam Abdelali Mamoun demande à tous les théologiens de se réunir pour penser, réfléchir à un Islam français et républicain, un corpus qui serait décliné dans chaque mosquée.

Le Conseil français du Culte Musulman travaille lui sur une charte et un label accordé aux imams pour écarter des lieux de culte les prêcheurs radicaux. Quant à l’UOIF, l’Union des organisations islamiques de France, elle assure ne pas inviter de personnalités trop subversives dans ses colloques ou les recadrer si nécessaire.

D’autres initiatives travaillent à déconstruire les discours de l’organisation état islamique sur internet en utilisant les mêmes méthodes que les vidéos de propagande. C’est le projet « Parle-moi d’Islam » Une analyse précise de chaque argumentaire des terroristes et sa déconstruction en s’appuyant sur des extraits du Coran.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.