Le nombre de cancers du sein augmente en France comme dans tous les pays. On dépiste davantage, les femmes vivent plus longtemps et comme toutes les tranches d'âge sont touchées, il y a aussi parmi elles des femmes jeunes. Sur les 45 000 femmes qui ont un cancer du sein chaque année, environ 7% ont moins de 40 ans. Les femmes dépistées à un stade précoce vont guérir de leur cancer. A moins de 40 ans, à priori encore plus à 30, 35 ans, la femme est encore en âge d'avoir des enfants, la maladie a arrêté le désir de grossesse. Mais après la maladie, est-il possible de donner la vie, comme une re-naissance ? Est-ce que le corps médical vous y autorise ? C'est ce que Julie s'est tout de suite demandée lorsqu'elle a appris qu'elle avait un cancer du sein (interview). Voilà ce qu'entendent encore trop souvent les femmes jeunes, en désir d'enfant, un discours tenu par des médecins pas très informés. On a longtemps déconseillé une grossesse après un cancer, estimant que les modifications hormonales favoriseraient une rechute. Aujourd'hui, le propos n'est plus du tout le même. Le docteur Marc Espié est cancérologue, spécialiste du cancer du sein à l'hôpital Saint-Louis à Paris (interview). Qui dit grossesse, dit rapport sexuel et après un cancer, cet aspect n'est pas toujours facile à remettre en route dans le couple. C'est un aspect qu'il ne faut surtout pas négliger, car la sexualité perturbée par la maladie va revenir peu à peu, plus la femme est jeune justement. Et ce peut être une composante importante de la guérison qui conduira à une grossesse. Le docteur Sylvain Mimoun est gynécologue et psychiatre à l'hôpital Cochin à Paris (interview). Julie évoquait le refus d'une grossesse de la part des médecins. C'était il y a quelques années(interview). Aujourd'hui, elle est très heureuse Julie, car elle n'a pas eu que les médecins à affronter. L'entourage familial aussi n'y croyait pas et criait casse-cou (interview). Une grossesse est donc possible, mais les médecins ont peu d'informations sur ces femmes qui ont eu un enfant. Une enquête a été lancée. Médecins, cancérologues, gynéco, généralistes souhaitent recueillir des informations sur le vécu de l'après cancer, l'évolution de la grossesse, pour améliorer la prise en charge médicale et prévenir d'éventuels traumatismes engendrés par cette situation. C'est donc un appel qu'ils lancent dans le cadre de l'association francophone de l'après cancer du sein. Les femmes qui ont eu un cancer du sein puis ont eu un enfant sont appelés pour cette étude à se faire connaître au numéro vert suivant : le O 800 770 736 . Un dossier de Danielle Messager.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.