5000, c'est le nombre de personnes qui décèdent chaque année en France des conséquences d'une hépatite. Il pourrait même augmenter de façon importante dans les 10 ans à venir, alors qu'il existe des traitements permettant de guérir de l'hépatite C et de stabiliser l'hépatite B. Encore faut-il savoir si l'on est contaminé par le virus, car ces maladies ont la particularité d'être silencieuses, d'où l'importance de se faire dépister. Le percing, le tatouage, sont des facteurs de risque, et c'est le travail du médecin généraliste de repérer. Les solutions, ce sont les traitements, très efficaces, car on peut guérir aujourd'hui de l'hépatite C, si elle est dépistée à temps. Mais il n'existe pas de vaccin contre l'hépatite C. Il est donc important de s'informer sur la fréquence et le danger des hépatites et samedi prochain, des actions locales seront proposées dans toute la France. Pour savoir ce qui se passe dans votre région, une adresse internet : www.hepatites-info.com Un dossier de Danielle Messager, journaliste spécialisée sur les questions de santé à France Inter.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.