Elles ont entre 18 et 75 ans et sont actuellement hébergées par le Samu social, mais cet hébergement va très bientôt prendre fin…

Il n'existait qu'un seul centre pour femmes du Samu social à Paris et à la fin de l'été dernier, il a brusquement fermé. Les femmes se sont retrouvées à la rue. Dans l'urgence, les pouvoirs publics ont « prêté » au Samu social, un lieu. « Prêté » car ce bâtiment est vendu à la société Eiffage qui va prochainement en prendre possession et les femmes vont devoir partir. C’est un hôpital désaffecté, l'hôpital Rostand à Ivry. Imaginez un bâtiment abandonné, l'herbe envahit tout, les fils électriques pendent, mais un étage maintient un semblant de vie. C’est là que 52 femmes, au lieu d'être dehors, passent la nuit.

Reportage de Danielle Messager.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.