Le bilan officiel du cyclone Nargis qui a dévasté la Birmanie il y a deux semaines s’élève maintenant à 133.600 morts et disparus. Un bilan sans doute sous évalué et qui risque de s’alourdir encore, la junte au pouvoir refusant l’arrivée massive de l’aide humanitaire. La France a dépêché un navire, le Mistral avec 1000 tonnes de fret humanitaire, soit l’équivalent d’une trentaine d’avions cargo… Bonjour Stéphane Fort! vous êtes à bord de ce bateau…où êtes vous exactement ? SF Nous sommes depuis samedi matin à une vingtaine de kilomètres des côtes sud de la Birmanie, face au delta de l’Irrawady… c’est là qu’est passé le cyclone…nous sommes donc tout prés des populations sinistrés qui pour leur grande majorité ont tout perdu et n’ont pas reçu d’aide… C’est donc logiquement ici qu’à été envoyé l’Amiral Hinden qui commande l’opération… @ S1 HINDEN Problème Stéphane… les autorités birmanes refusent que le Mistral pénètre dans leurs eaux territoriales… SF Oui… la junte au pouvoir, particulièrement paranoïaque dénonce une tentative d’invasion militaire française... Mais si le Mistral a été envoyé là, c’est parce qu’il est adapté à ce type de mission…et qu’il était d’ailleurs dans la région pour participer avec la marine indienne à un exercice de catastrophe humanitaire… Ce qui ne veut pas dire qu’il doit faire le travail des ONG... Le capitaine Robert Philippot gère les relations civilo-militaires à bord du Mistral… @ S2 PHILIPPOT Faute d’accords, le Mistral va-t-il rester longtemps à attendre ? SF Techniquement, il peut patienter plusieurs semaines sans ravitailler… La réponse à cette question est donc diplomatique et politique… Mais il semble qu’en envoyant ce bateau sans accord préalable, Bernard Kouchner, le ministre des affaires étrangères a été un peu trop optimiste… Et depuis le ton est monté entre la France et la Birmanie… Paris réfléchit à un passage en force, en vertu du « droit d’intervention humanitaire » ou « responsabilité de protéger »… un concept adopté en 2005 par l’ONU qui dit que les Etats souverains ont la responsabilité de protéger leurs propres citoyens contre les catastrophes qu’il est possible d’éviter… Mais seul, cela semble impossible… Et la Chine s’oppose à une telle éventualité… au grand regret de Bernard Kouchner…voilà ce qu’il déclarait en envoyant le Mistral la semaine dernière… @ S3 KOUCHNER La solution viendra peut-être de l’ASEAN, l’association des nations du Sud-Est asiatique qui se réunit aujourd’hui… Les Birmans pourraient accepter de recevoir de l’aide transitant par des pays amis… Et ainsi, Le Mistral pourrait par exemple décharger sa cargaison de riz, d’eau, de médicaments et autres en Thaïlande… Mais ce serait un semi échec… Comment l’équipage du Mistral vit cette situation ? L’enthousiasme a fait place à la patience…Le plus dur pour les marins, c’est de se dire qu’ils ont à bord de quoi nourrir 100.000 personnes durant 15 jours et qu’il y a urgence…Coralie Letourneau est lieutenant de Vaisseau embarquée sur le Mistral… @ S4 LETOURNEAU Cet après-midi, un entrainement est programmé pour les équipages des bateaux de débarquement du Mistral…sous la pluie car la Mousson arrive…

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.