Emmanuel Macron reçoit un millier d'élus à l'Elysée ce mercredi soir à l'occasion du congrès des maires. Laurent Colas n'en sera pas, trop occupé dans sa petite commune. Il est maire de Montreuil-le-Henri, dans la Sarthe, homme à tout faire pour ses administrés.

À Montreuil-le-Henri (316 habitants), la mairie jouxte l'agence postale.
À Montreuil-le-Henri (316 habitants), la mairie jouxte l'agence postale. © Radio France / Béatrice Dugué

Les journées de Laurent Colas commencent à l'aube, parce qu'il est chauffeur de bus de métier. Tous les matins en période scolaire, il est sur la route à partir de 6h45, pour effectuer le ramassage scolaire. Il dépose les élèves au collège Paul Chevalier du Grand-Lucé vers neuf heures moins le quart. Il entame ensuite sa deuxième activité : agriculteur à la ferme de sa femme. Le couple s'occupe d'environ 90 bêtes : des vaches et des veaux. "En période de vêlage, faut se lever à 2h pour aller vérifier si ça se passe bien. Donc ça écourte les nuits", explique-t-il.

En fin de matinée, destination la mairie de Montreuil-le-Henri. La commune compte 316 habitants et 212 inscrits sur les listes électorales. Laurent Colas y retrouve Emilie, sa secrétaire, pour un premier contact. Retour à la ferme le midi, avant de reprendre le bus pour ramener les élèves chez eux. La journée se termine souvent à la mairie, ou la communauté de communes où les réunions s’enchaînent, au rythme de plusieurs par semaines, parfois plusieurs par jour. "Là on est en fin de mandat, c'est plus calme, mais au début, c'était 4 à 5 réunions tous les soirs. Nous terminions à minuit ou deux heures du matin".

Laurent Colas mène 3 journées en une : chauffeur de bus, agriculteur et maire
Laurent Colas mène 3 journées en une : chauffeur de bus, agriculteur et maire © Radio France / Béatrice Dugué

Laurent Colas vit donc trois journées en une. D'autant plus que ses administrés le sollicitent "7 jours sur 7", raconte Emilie, la secrétaire de mairie. "Ici on fait accueil mais aussi état civil, urbanisme, tout ce qui comprend le travail d'une mairie. On nous appelle aussi pour un chien perdu. Les administrés ont le numéro de Monsieur le maire, donc ils vont le joindre directement. Quand je suis en vacances, ou si je suis malade, normalement la mairie est fermée. Mais il l'ouvre". 

Avec l'aide de certains de ses adjoints, Laurent Colas répare ce qui doit l'être dans la commune. Un trou dans le toit de l'école ? Difficile de faire déplacer un charpentier pour une heure de travail. C'est l'équipe municipale qui s'y colle.

"Le maire, on le voit passer dans son car, revenir avec son tracteur", reconnait Laura, l'employée de l'agence postale, elle même employée communale et vendeuse de pain. Quand il y a des remplacements à faire - à la cantine ou pour arroser les plantes de la commune - c'est encore lui qui assure. 

Indemnité mensuelle de 574 euros pour M. le maire... qui passe sa salopette d'agriculteur en fin de matinée pour nourrir ses bêtes. Pas vraiment une pause, mais une vraie respiration même s'il s'agit d'un travail physique.

Laurent Colas, maire de Montreuil-le-Henri, est également agriculteur et chauffeur de car.
Laurent Colas, maire de Montreuil-le-Henri, est également agriculteur et chauffeur de car. © Radio France / Béatrice Dugué

Admirer les petits élus

"Les petits élus, il faut les admirer", explique Jacques Pessereau, l'ancien maire de la commune. "Ce travail communal vient en plus de la famille, du travail. Le maire de la commune c'est aussi la mère, pour les administrés", ajoute-t'il joliment. 

Laurent Colas avoue avoir seulement pris deux semaines de congés en six années de mandat de maire. Sa santé en souffre. "La tête veut mais c'est le corps qui m'arrête. Il m'a déjà arrêté deux fois. Hernie discale, et alerte cardiaque." Laurent Colas aime donner aux autres : c'est son caractère. Mais il se dit aussi qu'il n'a pas vu grandir sa fille de 11 ans. Et qu'il serait temps de rectifier cela. Sa femme Estelle n'était pas pour son engagement municipal au départ. "Il est moins souvent à la maison" regrette t-elle. Mais elle comprend aussi ce qu'il donne pour sa commune. 

À 47 ans, Laurent Colas s'interroge en ce moment. Sa précieuse secrétaire de mairie et l'une de ses adjointes importante s'en vont. Pas certain donc que le maire de Montreuil-le-Henri rempile pour un deuxième mandat de maire.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.