Imaginez deux grandes jambes robotisées, tenues par une large ceinture, le tout est armé de capteurs. Cette armature, on s'en habille, on y attache ses pieds, sa taille, et là, quand je fais un effort, l'armature que je porte va rendre cet effort minime. En fait c'est le robot qui fait le travail. L'homme n'a plus qu'à orienter le mouvement, la force c'est la machine qui la donne.

Démonstration avec Aurélie Batiste, chef de projet chez RB3D

Cette machine est encore à l'état de prototype, mais c'est un bébé qui a déjà demandé beaucoup de travail.

Aurélie Batiste planche sur ce projet depuis six ans.

Ici à Auxerre, l'entreprise RB3D emploie 18 personnes ; la moitié fait de la recherche & développement.

Le patron, Serge Grygorowicz, la quarantaine. Cet ingénieur a créé l'entreprise en 2001. Pour cet amateur de science-fiction et de comics américains, RB3D , le nom de la PME, est un clin d'œil à R2D2 , le robot de Star Wars .

Serge Grygorowicz

L'idée de ces robots qui assistent l'effort humain, est le résultat d'une réflexion que Serge Grygorowicz s'est forgée plus jeune, quand il était responsable de production.

Les troubles musculo-squelettiquespeuvent être évités et c'est un facteur de compétitivité

Qui achète ces exosquelettes ?

Pour l'instant, ce sont des prototypes, on ne les vend pas encore, mais la cible correspond à toutes les entreprises dont les salariés font des travaux pénibles, portent des charges lourdes ou doivent exécuter des gestes nécessitant beaucoup de force. RB3D travaille, par exemple, en ce moment avec le groupe Colas qui construit des routes. En allégeant leurs efforts, l'exosquelette va changer la vie des ouvriers qui posent le bitume.

Serge Grygorowicz

En utilisant nos machine on divise par dix la force nécessaire à étaler les trente tonnes de bitume

Une chance pourRB3D , la pénibilité est un sujet porteur. Les entreprises ont compris qu'il fallait qu'elles agissent en amont. Prévenir plutôt que guérir le tour de rein.

Maintenant les PME s'intéressent à l'ergonomie et de 18 on pense être 50 dans trois ans

Serge Grygorowicz

RB3D fabrique aussi des "cobots"

Le cobot d'assistance à l'effort
Le cobot d'assistance à l'effort © RB3D

Les Cobots sont des robots collaboratifs, des outils d'assistance à l'effort là encore. Contrairement à l'exosquelette on ne le porte pas contre soi mais c'est par exemple un bras automatique qui permet sur un poste de décupler la force du technicien qui opère.

Aurélie Batiste

La robotique au service de l'homme et non à la place de l'homme

Ils sont pour l'instant assez peu sur ce marché en France. RB3D vise surtout l’Europe, mais la concurrence est rude avec les Allemands qui jouissent de l'image deutsche qualita t.

À plus long terme,RB3D planche déjà sur un nouvel usage de son exosquelette : la mobilité des personnes âgées. Les robots d'assistance sont une carte à jouer avec l'allongement de l'espérance de vie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.