Une campagne efficace pour lutter contre les discriminations
Une campagne efficace pour lutter contre les discriminations © Les Maisons des Potes /

C'est un sondage commandé par le réseau associatif des Maisons Des Potes, implanté dans les quartiers populaires que France Inter vous révèle ce mercredi.

Sur la question de la lutte contre les discriminations, l'association a demandé à l'institut de sondage Harris Interactive de tester auprès du grand public la popularité de plusieurs propositions.

Du CV anonyme, au vote des étrangers, en passant par les actions de groupe en entreprise, certaines de ces propositions étaient dans le programme de François Hollande et ont depuis été abandonnées.

► ► ► DOCUMENT | Le rapport Lutte contre les discriminations en Europe (PDF)

Une jeunesse pas épargnée

Ce sondage a été effectué dans le contexte particulier comme l’explique, un jeune avocat de 26 ans, qui incarne bien cette jeunesse des quartiers populaires diplômée, mais pas épargnée par les discriminations. Asif Arif a d’ailleurs fait de la défense des discriminés son métier. Ce jeune Français d'origine pakistanaise a grandi en Seine-Saint-Denis.

 Asif Arif, jeune avocat qui se consacre à la lutte contre les discriminations
Asif Arif, jeune avocat qui se consacre à la lutte contre les discriminations © Radio France / Claire Chaudière

Ce sondage réalisé par l'institut Harris Interactive démontre que l'opinion est beaucoup moins braquée qu'on ne le croit sur ces sujets, même si un léger repli est bien là.

56% des sondés favorables à la régularisation des sans-papiers

Si 48% seulement des sondés sont favorables au vote des étrangers, 56% des sondés se disent favorables à la régularisation des sans-papiers dans certains secteurs économiques pour leur permettre un traitement égal à leur collègues

Mais ce repli se fait moins sentir sur des sujets comme le CV anonyme qui recueille 72% d'opinion favorable. Près de 80% des sondés sont aussi pour un renforcement des sanctions juridiques dans les entreprises qui discriminent. En somme, une société française tiraillée, mais pas du tout figée. Comme l’explique Jean-Daniel Levy, d'Harris Interactive pour qui les Français sont favorables à des mesures qui offrent plus de justice à l’égard des populations étrangères.

Un sujet qui nécessite un combat

Ce qui fait dire à Samuel Thomas, le président de la fédération des Maisons des Potes que les renoncements du gouvernement ne sont pas justifiés. « C’est un sujet qui nécessite un combat ».

Un combat que les exécutifs successifs n'ont pas vraiment mené effectivement ces dernières années. Après quelques avancées il y a 15 ans sur la question de la diversité, ça patine aujourd'hui sur la question de la mesure même des discriminations en France, c'est ce que nous explique Virginie Guiraudon directrice de recherche au CNRS. Pour la chercheuse on ne se donne pas les moyens de regarder la réalité en face.

Bientôt des discussions parlementaires

Rappelons que les actions de groupe comme nouvel outil pour lutter contre les discriminations en entreprise seront à nouveau discutées bientôt par les parlementaires. Le projet n'a lui pas été abandonné.

Ce sondage est publié à l'occasion du lancement d'une campagne européenne pour l'égalité dans l'emploi.

Il a aussi été réalisé en Espagne et en Grande-Bretagne.

L'équipe

Mots-clés:
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.