Notre série de reportages "Code Postal" s'installe dans le sud de la Mayenne, à Saint-Laurent-des-Mortiers, 53290, Bierné-les-Villages, 186 habitants et 126 électeurs inscrits.

Henri Boivin ne réunira plus dans deux mois son conseil municipal dans sa toute petite mairie
Henri Boivin ne réunira plus dans deux mois son conseil municipal dans sa toute petite mairie © Radio France / Mathilde Dehimi

Cette petite commune à l'est de Château-Gontier a fusionné il y a un an avec trois communes voisines pour former Bierné-les-Villages, environ 1250 habitants, qui devront donc voter pour une liste et un maire unique.

Pour Saint-Laurent-les-Mortiers, c'est une page qui se tourne et la fin d'une histoire familiale pour l'actuel maire, devenu maire-délégué après la fusion. Car depuis 1945, le grand-père puis le père d'Henri Boivin se sont succédé dans la toute petite mairie du village. Henri sera donc le dernier Boivin à porter l'écharpe tricolore à Saint-Laurent.

Chaque vendredi, le maire apporte son pain à Jacqueline, presque centenaire. Il n'y a plus aucun commerce au village.
Chaque vendredi, le maire apporte son pain à Jacqueline, presque centenaire. Il n'y a plus aucun commerce au village. © Radio France / Mathilde Dehimi

Une tradition familiale qui ne s'arrête pas aux limites de la commune puisque Christian, le frère d'Henri, a été maire du village voisin pendant trois mandats. Deux de leurs fils sont aussi engagés dans leurs conseils municipaux respectifs.

Un tiers de jeunes et une doyenne centenaire

Saint-Laurent-des-Mortiers n'est pas une commune qui vieillit. On y croise Jacqueline, presque centenaire qui se souvient de l'arrivée de l'électricité et de l'eau au village. Mais la commune compte aussi 57 jeunes de moins de 16 ans, soit un tiers de la population.

L'église du XIe siècle est en cours de rénovation grâce à une association du village
L'église du XIe siècle est en cours de rénovation grâce à une association du village © Radio France / Mathilde Dehimi

De nouvelles familles se sont installées récemment, trois encore l'an dernier, qui travaillent à Angers, à 35 km de là. Un éloignement de son lieu de travail qui pèse aujourd’hui dans les relations du village, le maire regrettant un manque d'implication dans la vie communale des jeunes ménages.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.