API comme Apiculture.. .

C'est la quatrième édition de ces journées nationales. 70 villes en France célèbrent l'abeille pendant trois jours, et vous invitent à découvrir les produits de la ruche. Le miel évidemment !Mais pas seulement... Le laboratoire APIMAB de Marc Alain Bernard dans l'Hérault utilise la Propolis pour fabriquer ses produits : bonbons, cosmétiques, produits antiseptiques . La propolis est fabriquée par l’abeille à partir de résine de bourgeons. Elle protège le ruche des maladies, des bactéries et même des prédateurs.

Souris mommifiée par la propolis
Souris mommifiée par la propolis © APIMAB
**Une souris qui s’introduit dans la ruche est emmaillotée dans la Propolis comme une momie et son cadavre ne se dégrade pas.** L’apiculture française s’est diversifiée : elle commercialise la Propolis, le pollen, le venin des abeilles et du miel évidemment. Mais de moins en moins... on est passé de 32 000 tonnes en 1995 à 26 000 tonnes aujourd'hui et nous importons du miel. Les causes ? La monoculture, il y a de moins en moins de fleurs dans la nature. La météo, un printemps comme celui que nous vivons est catastrophique pour les abeilles. Et les pesticides dont on sait aujourd'hui qu'ils fragilisent les abeilles. En filmant le comportement des abeilles butinant un champ de tournesol bio et celles qui sont confrontés au pesticide les scientifiques ont conclut que les produits phytosanitaires ont bien un impact sur la santé des insectes. L’abeille domestique est une sentinelle de l’environnement : un indicateur biologique de l'état sanitaire des autres insectes pollinisateurs. Si elle ne va pas bien, les espèces sœurs ne doivent pas être en très bonne santé non plus. **Or ces bestioles là pollinisent un tiers des fruits et des légumes qui remplissent nos assiettes**
Ruches
Ruches © Radio France - Nathalie Fontrel
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.