152 réfugiés syriens se rassemblent tous les jours dans le square Édouard Vaillant de Saint Ouen en attendant de trouver un toit
152 réfugiés syriens se rassemblent tous les jours dans le square Édouard Vaillant de Saint Ouen en attendant de trouver un toit © Marine Chailloux

Plus de 2 millions de Syriens ont fui leur pays depuis le début du conflit en mars 2011. Quelque 5.000 d'entre eux ont gagné la France. En octobre dernier, François Hollande a annoncé l'accueil de 500 réfugiés supplémentaires, dans le cadre d'une procédure exceptionnelle : les autorités françaises vont les chercher directement dans les camps de réfugiés dans les pays voisins de la Syrie.

Ces 500 Syriens arrivent au compte-gouttes depuis le mois de janvier. C'est le cas de la famille al Hassan, qui vient de s'installer à Villefontaine, près de Grenoble (Isère). Elle est arrivée il y a trois semaines dans une petite résidence HLM d'un quartier populaire.

►►► ALLER PLUS LOIN | Le 20 juin est la Journée mondiale des réfugiés

Abir, Bachar et leurs quatre enfants adolescents n'ont presque pas de meubles, très peu d'affaires personnelles, mais ils ont enfin une plaque avec leur nom sur une porte d'entrée. Et "cela change tout", pour eux qui ont fui la Syrie il y a un an et demi en passant par la Jordanie puis l'Egypte. Bachar, ancien ingénieur en électricité à Daraa, ville frontalière avec la Jordanie, a fait 24 jours de prison.

"Réponse dérisoire", selon la Cimade

La famille al Hassan compte des proches en France. C'était l'un des critères de sélection pour les trois familles accueillis en Isère. Les autres familles étaient particulièrement vulnérables, comme ce couple avec quatre enfants lourdement handicapées, ou une autre avec un enfant atteint d'un cancer.

►►► REPORTAGE | Au cœur du camp de réfugiés de Zaatari en Jordanie

Elles ont donc été choisies soit pour leur proximité avec la France, soit pour leur extreme vulnérabilité. Une association les aide dans toutes leurs démarches. Ce programme d'installation de 500 Syriens en France est exceptionnelle depuis la guerre au Kosovo. "Mais cette réponse est dérisoire face à l'ampleur du drame syrien", estime Geneviève Jacques, présidente de la Cimade, qui vient en aide aux réfugiés en France.

Les réfugiés syriens
Les réfugiés syriens © Idé
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.