Zoom ce matin sur le lycée Jean Lurçat de Perpignan : 1670 élèves fréquentent ce lycée polyvalent, dont 250 dans les filières professionnelles.

Le lycée Jean Lurçat de Perpignan accueille la matinale de France Inter
Le lycée Jean Lurçat de Perpignan accueille la matinale de France Inter © Radio France / Sonia Bourhan

Un jeune sur trois en France passe un "bac pro". Et les choses changent tout doucement : on pousse davantage aujourd'hui les élèves à poursuivre des études. Au lycée Jean Lurçat, les élèves des filières générales et ceux des filières professionnelles se côtoient mais restent à distance. Pour les cours, ils ne sont pas dans le même bâtiment.

Certains élèves reconnaissent d'ailleurs qu’ils souffrent de cette mauvaise image. Et quand ce ne sont pas les élèves, ce sont les parents qui mettent du temps à accepter l’idée d’envoyer leur enfant en voie professionnelle. D'autres, au contraire, comprennent vite que cela augmente les chances de réussite.

Permettre à des élèves de poursuivre des études

Après un bac pro, environ 30 % des élèves accèdent à un BTS. C’est une manière de poursuivre des études supérieures pour des élèves qui au départ, en 3ème, étaient en échec et qui risquaient de décrocher.

Ce sont malgré tout des élèves fragiles qu’il faut davantage encadrer, et les professeurs savent aussi que la marche est haute pour accéder à l’enseignement supérieur. C’est pour cette raison que le lycée Jean Lurçat a mis en place un "parcours ambition BTS" qui s’adresse à des élèves qui envisagent un BTS et qui sont repérés dès la classe de 1ère. On les prépare davantage avec du français, de l’anglais, du droit…

Le lycée Jean Lurçat reçoit deux à trois demandes pour une place dans ses filières professionnelles.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.