La reforme va permettre à  400000 salariés jusqu'ici sans aucune complémentaire santé de bénéficier d'une mutuelle
La reforme va permettre à 400000 salariés jusqu'ici sans aucune complémentaire santé de bénéficier d'une mutuelle © MaxPPP

Au 1er janvier, tous les employeurs de France devront proposer un contrat collectif de couverture santé à leurs salariés. Une mesure pas forcément évidente à mettre en place dans les petites entreprises

A quelques jours de cette généralisation de la complémentaire santé pour les salariés du privé, beaucoup d'entreprises ne sont pas prêtes. Essentiellement des petites, voire très petites entreprises de moins de 10 salariés : 300.000 n'ont pas encore mis en place ce contrat obligatoire pris en charge à 50 % par l'entreprise.

Au final, la reforme va permettre à 400.000 salariés jusqu'ici sans aucune complémentaire santé de bénéficier d'une mutuelle d'entreprise mais la "complémentaire pour tous" risque aussi de développer un autre marché : celui des surcomplémentaires pour rattraper et améliorer les niveaux de remboursements offerts par les entreprises qui auront choisi le panier de soin minimum imposé par la loi.

Les CDD et les employés à temps partiels initialement exclus de la complémentaire pour tous pourraient, de leur cotés, finalement toucher un chèque santé payé par l'employeur. Le dispositif rajouté par le gouvernement qui souhaite l'appliquer au 1er janvier parait cependant bien tardif. Le délai parait d’autant plus irréaliste qu’il est particulièrement complexe.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.