Imaginez une piste d'athlétisme sur laquelle on ferait courir des électrons. Des électrons de très haute énergie qui atteindraient presque vitesse de la lumière. Soumis à un champ magnétique pour courber leur trajectoire, ces électrons perdent alors de leur énergie, libérée sous la forme de rayonnement lumineux. Cette lumière sera ensuite guidée vers des sorties. A chaque sortie, le pinceau de lumière est fin comme un cheveu et ultra brillant -10 000 fois plus intense que la lumière du soleil-. C'est grâce à cela qu'il va pénétrer la matière en profondeur et donc à toute petite échelle. A quelles sciences sert un tel outil ? A de nombreuses disciplines précise Michel bessiere, adjoint au directeur général. Le Directeur général de Soleil, Denis Raoux, nous explique comment cette espèce de super laser permet à la fois de dévoiler l'organisation de la matière et aussi de la voir élément chimique par élément chimique. Un autre exemple en médecine et biologie :grâce aux rayons X du synchrotron qui sont 1 000 milliards de fois plus puissant que chez votre radiologue, on peut faire des cartes en 3 dimensions des vaisseaux sanguins, des tissus osseux mais aussi des protéines. Et ça c'est de plus en plus utilisé par les laboratoires pharmaceutiques pour mettre au point de nouveaux médicaments. Protéines, médicaments, rayons X, quel est le lien? Dans nos cellules, il y a des protéines. Ce sont des minuscules machines composées d'atomes de carbone, d'oxygène, d'azote. Si on arrive à savoir comment sont disposés dans l'espace les atomes de ces protéines, on peut imaginer, concevoir des médicaments qui vont s'accrocher à ces protéines et les inhiber. Comme une bonne prise de judo en quelque sorte qui permet de bloquer l'adversaire. Roger Fourme, l'un des directeurs scientifiques de Soleil, nous explique cela. Soleil est utile parce qu'il est de conception récente. Il y a dans le monde 60 synchrotrons mais 12 d'entre eux seulement sont de 3ème génération. Ces outils sont très demandés par les scientifiques. C'est pourquoi on les fait fonctionner 24h sur 24, 7 jours sur 7. On vient augmenter les connaissances de base et on loue du temps aux industriels. L'oréal par exemple utilise beaucoup le synchrotron pour étudier les cheveux et voir comment les produits qu'il met au point vont réagir. Mais chez Peugeot, l'Institut français des pétroles, les cimentiers utilisent cette lumière si particulière. 2 000 utilisateurs par an sont annoncés. En général, il y a 3 fois plus de demande que d'offres en terme d'occupation de la machine. Elle a été financée par le contribuable via le CNRS et le CEA , la région et le département. Autrement dit, si vous n'avez pas tout compris ou si vous voulez visiter SOleil, rendez-vous sur place. Ce laboratoire géant se visite ! Un dossier réalisé par Sophie Becherel

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.