Les rencontres internationales sur la numérisation du patrimoine culturel se déroulent à Paris pour la première fois. Professionnels, chercheurs, artistes, passionnés de technologie, de culture et de patrimoine sont là, pendant 3 jours. Chaque année, depuis 14 ans, dans une grande ville européenne ou aux Etats-Unis, ils réfléchissent à la numérisation. Google print, la bibliothèque numérique européenne que l'un des représentants vient d'ailleurs présenter ce matin, peuvent faire partie de ces projets. Enfin tous réfléchissent aussi à l'émergence d'une culture numérique. Il devient possible de toucher quelqu'un en caressant le dos d'une souris d'ordinateur, ou d'une surface similaire. Grégory Chatonsky est fasciné par les sentiments que nous éprouvons devant nos ordinateurs. Il met à la disposition du public une installation en ligne qui s'appelle "se toucher toi". A voir dans Transmissions, exposition à la cité universitaire internationale de Paris, jeudi et vendredi ou les démonstrations en ligne sur le site de ichim : www.ichim.org Pour les artistes : les pixels, la toile, le clavier d'ordinateur, nos propres réactions devant ces machines sont tout simplement de nouvelles matières premières, des matières à réflexion et à création. Christophe leclerc est l'un des concepteurs de l'expo Transmissions. A la cité universitaire internationale à Paris donc jeudi et vendredi, il y aura à disposition les artistes et les ingénieurs qui travaillent sur ce type de création. Pendant ce temps, tous les passionnés, professionnels et chercheurs travaillent. Ils ne refont pas le monde, ils inventent celui de demain, voient comment concevoir la visite d'une exposition ou comment conserver notre patrimoine. Il sera aussi question de jeux vidéos. 300 millions de joueurs dans le monde. En France, on en achète plus de 20 millions par an. La BNF a la plus grande collection au monde de jeux vidéos. Aujourd'hui on n'échappe pas à la culture numérique : la prochaine nuit blanche à Paris le 1er octobre, dans 2 jours au printemps de Toulouse, à Aix-en-Provence avec Arborescence le 30 septembre... bref un peu partout en France on retrouve cette culture numérique. Infos : Les rencontres ICHIM 2005 pour la première fois à Paris c'est à la BNF les 21, 22 et 23 septembre. Dans le cadre de ces journées, il y a un expo ouverte au public qui s'appelle "Transmissions" à la cité universitaire internationale dans le 14ème à Paris. Et pour en savoir plus sur les rencontres, le site : www.ichim.org - Onglet "Transmissions" pour tout savoir sur l'expo. Un dossier de Christine Siméone, journaliste au service culture de France Inter.

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.