Par Nasser Madji Eurodisney a signé il y a tout juste une semaine, une convention qui prolonge jusqu'en 2030 son partenariat avec l'Etat et les collectivités locales. Un partenariat public/privé unique en France ! La compagnie Disney veut en effet encore agrandir son site de Marne-la-Vallée dans l'Est de Paris et va donc poursuivre l'aménagement de ce territoire de plus de 2 000 hectares. Et au coeur du projet, l'activité touristique bien sûr, mais aussi l'organisation d'un énorme ensemble urbain. Au-delà des parcs de loisirs, dans la stratégie Disney, il y aussi un formidable projet immobilier qui vient s'intégrer à un territoire où les promoteurs ont un cahier des charges très strict. Tout ou presque -juqu'à la couleur des volets parfois- doit correspondre à la marque Disney. C'est le Val d'Europe. Population en 1987 quand Disney est arrivé : environ 5 000 habitants. Aujourd'hui, ils sont 28 000. Car cela fonctionne : les maisons "Disney" se vendent comme des petits pains. Eurodisney a par exemple épuisé avec dix années d'avance les droits à construire prévus par la convention initiale. Explications de Didier Arino, directeur du cabinet Pro Tourisme, spécialiste du Tourisme hexagonal. En gros, Disney aménage le territoire comme il l'entend avec d'énormes avantages et la contre-partie, c'est 55 000 emplois depuis 1987. Et la compagnie américaine table sur 70 000 nouveaux emplois dans les 20 prochaines années. 11 000 logements supplémentaires vont également être construits. Et si ces habitations se vendent si bien, c'est que Disney propose aussi un certain cadre de vie. C'est ce que raconte Hacène Belmessous, journaliste, auteur d'un livre sur le sujet qui s'appelle Le nouveau bonheur français ou le monde selon Disney . Et c'est vrai que la plupart des habitants de ces nouvelles villes sont très heureux d'y vivre. Ce qui n'empêche pas de se poser des questions. Une homogénéité urbanistique certes, mais également donc sociale, où tout serait beau, propre, sécure et paisible. Presque une ville-refuge en quelque sorte. Ecoutez ce qu'en pense Dominique Coquet, directeur adjoint d'Eurodisney. Et Disney annonce, d'ici 2030, un investissement tous financements confondus de plus de 8 milliards d'euros dans la zone. On comprend aisément que la signature officielle de cette convention la semaine dernière se soit déroulée à Matignon en présence du Premier ministre. Hacène Belmessous Le nouveau bonheur français ou le monde selon Disney éd. L'Atalante, 2009

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.