Philippe Verdon, l'un des deux anciens dirigeants du Bloc Identitaire qui rentrent au parlement régional
Philippe Verdon, l'un des deux anciens dirigeants du Bloc Identitaire qui rentrent au parlement régional © MaxPPP/Jean-François Ottonello

Philippe Vardon et Benoit Loeuilliet, deux anciens dirigeants du Bloc Identitaire élus sur les listes de Marion Maréchal Le Pen, sont entrés au Conseil régional vendredi dernier alors que sa tante disait ne pas vouloir les voir sous la bannière du FN

Le zoom de la rédaction aujourd’hui en région Provence Alpes Côte d’Azur, où Christian Estrosi a été élu vendredi dernier à la présidence du Conseil régional avec une large majorité. Le candidat de la droite avait remporté le scrutin cinq jours plus tôt avec les voix de la gauche -elle s’était retirée pour faire barrage au Front National.

Lors de la séance inaugurale, les projecteurs se sont essentiellement braqués sur Christian Estrosi et sa principale opposante, Marion Maréchal Le Pen. Mais à cette occasion, deux personnalités sulfureuses ont fait leur entrée au parlement régional : Philippe Vardon et Benoit Loeuilliet, deux anciens dirigeants du Bloc Identitaire, élus sur les listes de Marion Maréchal Le Pen.

Avant la campagne, Marine le Pen, présidente du Front National, avait pourtant pris ses distances avec cette mouvance d'extrême droite qui s’est faite connaitre pour ses actions coup de poing islamophobe - occupation de la mosquée de Poitiers en 2012, soupe populaire au cochon pour les SDF, "tournées anti-racaille" à Lille ou Lyon...

Qui sont ces identitaires ? Comment interpréter leur présence aux cotés de Marion Maréchal Le Pen, alors que sa tante disait ne pas vouloir les voir sous la bannière du FN ? Quelle conséquence cette "recomposition" du FN en PACA peut avoir sur l’avenir du parti ?

Eléments de réponse avec le zoom de la rédaction d'Aurélien Colly qui rentre de PACA.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.