Marseille, le port
Marseille, le port © A. Lerebour

Bonjour Emmanuel LECLERE

C’est l’un des clichés qui ne fait pas rire du tout les marseillais…

Ville la plus sale de France…mais ce qui est peut-être en train de changer ??

Oui mais c’est mieux quand c’est l’un des commerçants les plus connus de Marseille qui le reconnaît. Frédéric Jeanjean tient une brasserie dans le centre ville.

@ bob 1

Cette méfiance est largement partagée par tous les marseillais que nous avons rencontré depuis 3 jours. Mais là ça concerne les cantonniers. L’énorme polémique qui perdure depuis des années porte également sur un système qu’on appelle le « fini parti » pour le ramassage des ordures le soir en camion benne

Système qui permet comme son nom l’indique de rentrer chez soi une fois que les containers et les poubelles ont été vidés.

Avec des pratiques professionnelles qui ont donné lieu récemment à un rapport cinglant d’élus de droite comme de gauche …

Oui, ils ont été surnommés ici les 4 mousquetaires, rapport qui dénonce pêle mêle le temps de travail effectif; l’absence de contrôle indépendant et qui a fait hurler le syndicat majoritaire chez les agents territoriaux Force ouvriere accusé au passage d’avoir cautionné pas mal de dérives.

BOB AMB ramassage ordures

Je vous propose d’écouter tout d’abord Denis Marlin qui est délégué du personnel Force Ouvrière avec qui j’ai suivi une collecte dans le 8ème arrondissement près du Stade velodrome et du Prado à deux pas des plages . Et juste après Michel agé de 29 ans qui est rippeur, surnom donné aux éboueurs marseillais.

@ Bob 2 et 3 (collés) 39’’+23’’

fin bob : « …faut voir ce qu’on a ramassé »

Voilà on a bien compris l’argument Emmanuel mais cela ne dit rien de l’avenir du fini parti.

Eh bien en fait si la collecte de Michel avec deux passages au même endroit dans la soirée devient la règle et apparement c’est le cas depuis 3 semaines et pas seulement parce que j’étais là, le fini parti est parti pour durer.

Eugene Caselli est le Président de la Communauté Urbaine de Marseille Provence :

@ Bob 4 25’’

Le Président de la Communauté Urbaine et les éboueurs marseillais continuent de négocier mais en revanche ils s’entendent parfaitement pour dénoncer les vieilles habitudes de nombreux marseillais : paquets de cigarettes, mégots et papiers gras jetés par terre et puis côté poubelle le soir de mon reportage, la police de la propreté a verbalisé à 60 reprises pour des sacs poubelles, des cartons déposés à même le sol. Parmi les épinglés une grande enseigne dans l’habillement, un hôtel d’un groupe très connu, des restaurants et même un centre medical...

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.