"Allons en France" s'envole à 8 000 km de la métropole. À Mayotte, le 101e département français, où la campagne présidentielle est éclipsée par la sécheresse.

L’eau coupée un jour sur deux dans la moitié sud de l'île. il faut donc se rendre aux robinets collectifs
L’eau coupée un jour sur deux dans la moitié sud de l'île. il faut donc se rendre aux robinets collectifs © Radio France / Béatrice Dugué

La préoccupation du moment dans cette petite île de l'océan indien c’est le manque de pluie. Une saison des pluies escamotée et l’eau coupée un jour sur deux dans la moitié sud de l'île.

Il est 9h30, il n’y a pas d’eau, tout le monde se rend aux robinets collectifs du village de Kani Kéli qui délivrent de l’eau potable. "C’est insensé, on n’a pas le choix, on fait partie des oubliés" dit cette femme.

"On se lève le matin avant qu’ils ferment l’eau et on la stoke jusqu’à la réouverture", explique Ibrahima Toumbou; "On est dépassé par les événements et les élus ne se bougent pas".

Mayotte, "c’est la France de l’autre bout du monde" explique désabusée l’adjointe au maire chargée de la sécurité. Elle explique que "la population a doublé ou triplé et que donc les moyens mis en place ne suffisent plus". Une augmentation de la population due à la situation de migration que vit Mayotte, selon cette élue. Sachant pourtant que là où vivent les migrants, il y a peu d’eau courante.

Une cuisine collective
Une cuisine collective © Radio France

24h d'eau tous les deux jours et des soucis sanitaires qui commencent

Nous nous sommes rendus chez le docteur Maillard, médecin libéral de la commune de Chirongui . "Le problème c’est que l’eau stagne dans les conduites et donc n’est pas potable", explique-t-il. "On se retrouve avec des problèmes de gastro-entérite, des maladies de peau, des impétigos, des staphylococcies. Le pire c’e sont les PMI, la protection maternelle et infantile qui sont en grève constamment car ils n’ont plus d’eau et ne peuvent pas soigner décemment . Résultat, on se retrouve avec des retards vaccinaux chez les enfants. Le problème de l’eau n’est que la partie émergée de l’iceberg".

"Si on continue comme ça en 2020 il n’y aura plus personne à Kani Kéli", note Ibrahima Toumbou, "les retenues et les forages seront faites pourquoi ?"

Les tours resteront en place au moins jusqu'au mois d'avril a dit la ministre des Outre-mer, en visite la semaine dernière dans l’île. Le temps d'aménager le port de Mamoudzou qui accueillera un tanker d'eau venu de la Réunion.

L’Etat a engagé un "Plan Eau Mayotte", il y a un mois, en débloquant des moyens à court, moyen et long terme, en soutien des collectivités locales. En prévision la construction d'une usine de désalinisation d'ici 18 mois, ainsi qu’une nouvelle retenue collinaire – un 3e barrage. Et la réhabilitation de 4 forages d’ici le mois d’août.

►(RÉ)ÉCOUTEZ | Tous les épisodes d'Allons en France (déplacez vous et cliquez sur la carte)

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.