À l’heure où les anciens réveils à aiguille et sonnerie mécanique disparaissent, quels sont les sons qui nous tirent du lit le plus efficacement ?

Quel type de sons sera-t-il le mieux vous réveiller ?
Quel type de sons sera-t-il le mieux vous réveiller ? © Getty / mikroman6

Pour être à l’heure le matin, pour ne pas rater le train ou un rendez-vous important, nous avons presque tous la même tentation : choisir la sonnerie la plus pénible possible. Pourtant, les dernières études le montrent, les réveils les plus stridents ou les plus violents ne sont pas forcément les plus efficaces. 

"Si vous êtes en train de rêver, il est très possible que le cerveau entende le bruit du réveil et l’intègre dans son rêve", explique Joëlle Adrien directeur de recherche à l’INSERM et spécialiste du sommeil. "Donc vous entendez ce bruit dans votre rêve, ça fait partie de votre rêve, et vous n’allez pas forcément vous réveiller, ou vous allez mettre du temps à vous réveiller"

Le cerveau réfléchit avant de vous réveiller

Car le cerveau ne passe pas d’un seul coup d’un état de veille à un état totalement actif. Lorsqu’il perçoit un son, il l’étudie, et cherche à l’identifier, même lorsque vous dormez d’un sommeil de plomb.

"Le cerveau a un pouvoir d’analyse, assez extraordinaire, qu’on découvre de plus en plus... Il analyse le bruit et sa signification. Si c’est un bruit qui ne nécessite pas de se réveiller vraiment, par exemple un chien qui aboie ou une voiture qui passe, le cerveau va dire au dormeur : 'ce n’est pas important, tu peux te rendormir'. Et par contre, si le bruit, c’est un enfant qui pleure, il dit 'bon, c’est un enfant qui pleure', et ensuite il analyse plus profondément et il dit 'non, mais c’est TON enfant qui pleure'. Et là, le cerveau va réveiller le dormeur en lui disant : 'Ton enfant pleure, il faut que tu ailles t’en occuper'. Ce qui fait surtout la différence, c'est la signification que ce bruit a pour vous". 

Autrement dit, pour bien se réveiller, il faut en avoir envie. 

De l'importance de bien choisir la musique

Et choisir de préférence une mélodie adaptée. C’est ce que dit David Greenberg, de l’université israélienne de Bar Ilan. Il étudie les réactions du cerveau à la musique, et il a fait le classement des chansons les plus propices à un réveil efficace, et de bonne humeur.

"Notre hypothèse, c’est qu’il est plus efficace de le réveiller progressivement, plutôt qu’avec une alarme ou une alerte qui se déclenche d’un coup, explique David Greenberg. Quand on écoute de la musique, ça nous donne une sensation de plaisir qui est liée à un neurotransmetteur, la dopamine, et aussi a une forme de suspense : on imagine ce que va être la suite de la structure musicale à mesure que la chanson avance. Du coup on a cherché et trouvé des pistes musicales et des chansons susceptibles d’aider à dépasser le sentiment de fatigue et de somnolence, pour se sentir plus alerte et réveillé. C’est le cas avec "Lovely Day", de Bill Withers, qui commence un peu doucement, et qui devient plus intense un peu plus tard"

Le résultat est le même avec "A sky full of stars", de Coldplay, "Wake Up", d’Arcade Fire, Ou "Come and Get it" de John Newman. 

Et ce n’est pas une question d’ambiance, ou de sonorités. Les chercheurs de l’université de Melbourne en Australie, viennent de publier une étude sur le sujet : les sons mélodiques et rythmiques ne favorisent pas seulement le réveil : ils évitent aussi les états de somnolence. 

Contact
Thèmes associés