Comment l'Europe est-elle perçue par les Français ? Question posée aujourd'hui sur France Inter, à quelques jours du début de la présidence française de l'Union européenne. Le 29 mai 2005, près de 55% des Français rejettaient le projet de Constitution européenne. Trois ans plus tard, rencontre avec cette France qui a voté « NON ». Ils ont tous voté NON le 29 mai et aujourd'hui ils l'avouent, ils remettraient le même bulletin dans l'urne. Philippe, 57 ans, est chef de projet à Paris. Pour lui, il convient vraiment de changer l'Europe (interview). Eric Cocquerelle est chargé d'une agence de communication et milite au Mars Gauche Républicaine. Aujourd'hui, pour lui, rien n'a évolué (interview). Aujourd'hui, cette France du NON a-t-elle changé ? Sociologiquement, pas vraiment c'est en tout cas l'avis de Vincent Tibéri, chercheur au centre de recherche politique de sciences po (interview). Nicolas Dupont-Aignan était l'un des chefs de file du NON. Pour le souverainiste, le NON à l'Europe est encore plus fort aujourd'hui (interview). Arnaud Parienty est prof de sciences éco au lycée Paul Lapie de Courbevoie. De l'Europe, il espère simplement moins d'entraves et plus de progrès (interview). Aujourd'hui, tous mes interlocuteurs s'accordent à dire que l'Europe est en panne et que l'avenir passera par une plus grande solidarité ; une Europe sociale qui n'oublie pas les plus démunis. Un reportage de Pierre-Louis Castelli

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.