La rentrée étudiante, c'est maintenant. Les week-ends d'intégrations s'organisent déjà, bien souvent sous forme de bizutages. À La Rochelle, l'école de commerce change la tradition et mise cette année sur un stage commando pour souder les nouveaux élèves.

Sonia Bourhan a suivi un de ces stages commando au milieu d'une soixantaine d'étudiants du groupe Sup de Co la Rochelle. Un stage commando organisé sur l'île d'Oléron et encadré par des militaires.

Pour le déjeuner, les étudiants ont dû faire chauffer eux-mêmes leur ration
Pour le déjeuner, les étudiants ont dû faire chauffer eux-mêmes leur ration © Radio France

Objectif : inculquer aux nouveaux étudiants l’esprit d’équipe, nécessaire pour affronter plus tard le monde du travail et notamment celui de l'entreprise. Les étudiants ne savaient rien de ce qui les attendait. On leur avait simplement dit de prendre un sac de couchage et des baskets.

Les étudiants, surpris, se sont retrouvés en tenue de combat.

Pendant deux jours, les étudiants ont affronté de nombreuses épreuves : ramper sur le sable, dans des caves, grimper des murs ou faire des courses sur l'eau.

Autre épreuve difficile : tirer, par équipes, un pneu de tracteur de cent kilos accroché au bout d'une corde.

Zoom - Un repos bien mérité
Zoom - Un repos bien mérité © Radio France

Pour ces futurs managers, le stage apprend à travailler en groupe.

Chaque équipe a même son cri de guerre.

Le plus dur pour les jeunes étudiants? La nuit à la belle étoile, bien loin de la soirée d'intégration qu'ils avaient imaginé. Pas question d'alcool ni d'un grand repas quant il s'agit d'un stage commando.

La nuit à la belle étoile, bien loin de la soirée d'intégration qu'ils avaient imaginé.

Zoom - Explications d'un militaire
Zoom - Explications d'un militaire © Radio France

Beaucoup ont failli abandonner le stage.

Logique pour Gilles, l'un des instructeurs, ancien militaire formé aux techniques commando.

Le stage commando est validé par l'école rochelaise qui voit là une bonne façon d'éviter les débordements des bizutages de rentrée.

Pour Pascal Capéllari, l'un des directeurs du Groupe Sup de Co La Rochelle, le stage commando est plus efficace que les week-ends d'intégration pour souder les étudiants.

Et avec des sardines crues comme seul repas, ces étudiants rochelais se souviendront longtemps de cette rentrée pas comme les autres.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.