En France les entreprises sont de plus en plus nombreuses à faire des dons. Leur nombre a doublé en cinq ans.

L'association Sport dans la ville est aidée par le biais d'Epic
L'association Sport dans la ville est aidée par le biais d'Epic © Sport dans la ville

Mais à qui donner? Et comment? Ce n'est pas si simple!   La plateforme Epic a été créée pour mettre en relation les entreprises qui veulent donner et des associations sélectionnées pour leur impact social sur la jeunesse.    Parmis elles, on compte Sport dans la ville,  financée à 80% par les dons privés.  Elle accompagne 4000 jeunes. L'association veut éduquer via le sport. Les dons des entreprises servent donc à payer les maillots, les sorties, les goûters mais aussi à faire découvrir un autre univers aux jeunes. 

Certaines entreprises donnent une part de leurs bénéfices, d'autres incitent leurs employés à faire un don sur salaire ... comme chez Derichebourg Multiservices, prestataire de services de nettoyage, de maintenance. 

Les dons par ses salariés deviennent un projet d'entreprise, ils donnent un sens social au travail et sont déductibles d'impôts à 66% pour les particuliers, à 60% pour les entreprises.   

La majeure partie des associations auxquelles Epic propose de donner sont à l'étranger, du coup elle propose aux entreprises de les mettre en situation frâce à la réalité virtuelle. Cambodge, Ouganda,  on peut ainsi rendre "visite" aux associations sur le terrain. 

Epic en a propose 36 au total. Son fondateur, Alexandre Mars, entrepreneur français devenu millionaire,  a investi une partie de sa fortune dans cette plateforme.  Prestation qu'il ne fait pas payer, une façon de montrer que le don peut devenir la norme. 

Le mécénat d'entreprise est en pleine expansion. L'an dernier il a permis de récolter 3 milliards d'euros de dons.   

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.